FORCE D'AVANT-GARDE DU PARTI DÉMOCRATIQUE GABONAIS

UNION DES JEUNES DU PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS:LA FORCE AVANT-GARDE

29/10/2008 09-04-2011 16:55

L'UJPDG-FRANCE S'agrandit et Se dote de Nouveaux Délégués Communautaires de Référence:Communiqué

Après avoir rendue public la liste de plusieurs jeunes camarades de l'UJPDG-FRANCE,nommés aux fonctions de Délégués Communautaires de Référence, le "la Jeune Garde" (UJPDG-FRANCE) vient de se doter de nouveaux pôles communautaires de Référence à travers le pays. 
 

Une initiative du Bureau Fédéral qui compte bien monopoliser le terrain en établissant ses bases sur toute l'étendue du territoire français.L'émergence d'un véritable "Printemps des Jeunes Pouces" semble poursuivre sa progression et devenir irréversible.
Voici le communiqué portant  nomination des nouveaux  Délégués Communautaires de Référence:

Le  Délégué Fédéral de l’UJPDG-FRANCE

UJPDG/DN/DFF/DC N°008

 

Décision portant nomination de Délégués Communautaires de Références et leurs assesseurs

 

En date de ce jour, sont nommés aux fonctions de Délégués Communautaires de Référence et Assesseurs de l’UJPDG-France, les camarades dont les noms suivent :

 

1)    Pôle Communautaire de Référence d’Ile de France

 Délégué Communautaire : Freddy KOUMOUSSAH

1er Assesseur, chargé de l’action universitaire : Alexy BEYEME

2ème Assesseur : Hassan MALONGO

 

2)    Pôle Communautaire de Référence du Havre et Environs

Délégué Communautaire : Joel SANGANGOYE NDAKISSA

1er Assesseur : Donatien MOUKALA

2ème Assesseur : Lauriane Mariam Bibayi BANGORI KIKI  

 

3)    Pôle Communautaire de Référence  de Bordeaux et Environs

Délégué Communautaire : Olivier REBIENOT PELLEGRIN

1er Assesseur : Léon MBA PRESY

2ème Assesseur : Steeve EMBINGA

 

1)    Pôle Communautaire de Référence de Lille et Environs

Délégué Communautaire : Frédéric Louis TCHICKAYA

1er  Assesseur   : Elvire Auguy PUNGU

2ème Assesseur : Fabrice OBIANG

 

2)    Pôle Communautaire de Référence du  Mans et Environ

Assesseur : Hugues OGANDAGA

 

Ces nominations prennent effet à compter de ce jour et seront publiées partout où besoin sera.

 

 

                                                   Fait à Paris, le Samedi 09 Avril 2011

                                                                              Le Délégué Fédéral
                                                                          MPVuuuuuu.PEA


                                                                                

                                                                                                       

 

 

 


 
 
29/10/2008 08-04-2011 12:15

Paris Aux Couleurs du PDG à l'occasion de Son 43ème Anniversaire:Cohabitation et Rôle de la Diaspora Gabonaise au Coeur des Débats

eLe Samedi 2 avril dernier, Paris la capitale française a arboré les couleurs du Parti Démocratique Gabonais pour la célébration de son 43e anniversaire. Décor planté, salle prestigieuse de l’hôtel Concorde Lafayette, la Fédération PDG de France n’a pas lésiné sur les moyens pour  offrir à ses invités une fête à la hauteur de sa notoriété. 

 

 

En chefs de file d’une telle réussite, les deux Délégués Fédéraux de l’UJ et l’UF PDG accompagnés de leurs bureaux respectifs qui ont battu un rappel de leurs  troupes très suivi pour l’occasion (Vivien PEA pour l’UJPDG-France et Yvonne OKOMO pour l’UFPDG-France). 

 

 

Le  Secrétaire de Fédération Aboubakar MAMBIMBA a présidé la cérémonie marquée également par la présence outre de tout le Bureau Fédéral,de plusieurs personnalités dont l’ancien Ministre et Membre du Bureau Politique du PDG Charles MBA, le Consul Général du Gabon en France Georges NZOGHE BEKALE et son épouse,  le Premier Conseiller de l’Ambassade du Gabon à l’UNESCO et Trésorier de la Fédération PDG de France,  Paul BEKALE, le coordonnateur général de la Fédération PDG Jacques SIMA,ainsi que de nombreux autres invités.

 

Etaient aussi présents, plusieurs représentants de partis politiques amis, et de la société civile gabonaise en France dont, la Présidente en exercice du Conseil des Gabonais de France Paola MINKUE et son Secrétaire Général, Madame Thérèse NGUEMA.

 

 

Ladite célébration en différé se rajoutait au panel d’activités  menées par l’UJPDG-France qui compte d'ailleurs clore cette année pleine de militantisme et de dures besognes, par un café politique dont les contours seront  définis puis rendus public dans les semaines à venir. Toujours en ordre de bataille, l’ensemble du bureau ou presque de l’UJPDG-FRANCE emmené par son Délégué Fédéral, était venu  réaffirmer son engagement infaillible  au Parti Démocratique Gabonais et son soutien indéfectible aux projets et  actions du Distingué Camarade Président de la République, Chef de l'Etat ALI BONGO ONDIMBA et de son Gouvernement.

 

 

Couronnée par un succès incontestable, avec une salle pleine et une assistance captivée par l'événement, la célébration du 43ème anniversaire du Parti Démocratique Gabonais a été agrémentée par deux conférences-débat dont la première portait sur le thème « Diaspora Gabonaise : Quels apports pour un Gabon Emergent ? ». Elle était animée par notre compatriote M. Axel AUGER Docteur en sociologie.

 

 

Cet échange qui fut précédé d’un exposé remarquable de l’orateur, a abouti à la conclusion selon laquelle les gabonais de la diaspora doivent participer au développement de leur pays. Le retour doit cependant être préparé si bien par l'Etat, comme en témoigne le projet « l’Avenir en confiance » du Chef de l'Etat Ali BONGO ONDIMBA,  que par  les personnes concernées.

 

 

Le conférencier a en effet expliqué que d’une part, le rôle de l'Etat devrait être d’investir dans des  structures d’accueil visant à faciliter l'insertion dans le monde du travail au Gabon, et d’autre part  pour celui qui retourne au Gabon, faire preuve d'humilité et se replonger dans la culture de notre pays et ses réalités sans comparaison avec les pays occidentaux dans lesquels il fit séjour.

 

 

Cependant et  en amont, le Docteur AUGER a expliqué que  la diaspora gabonaise doit aussi apprendre à se connaître, à former un réseau en France, afin de se rencontrer le plus souvent possible. « Ce réseau nous permettrait d'être une force de proposition », a-t-il dit, non pas seulement sur le plan politique mais aussi administratif.  Le débat fut long certes, mais surtout très intéressant  malgré le temps jugé court au regard du nombre de mains levées des compatriotes qui sollicitaient la parole pour d'éventuelles questions supplémentaires.

 

 

Le second débat quant à lui portait sur « La cohabitation dans le contexte Africain ». Il fut animé par un autre compatriote, M. Benjamin BENGOBEYI, Docteur en droit public et  spécialiste du droit international. Le succès escompté était bien entendu au rendez-vous. On en voudra pour preuves, les  multiples interventions qu'il a suscité notamment à propos de la définition de la Démocratie sur laquelle l'assistance et le conférencier se sont difficilement accordés.

 

 

Cependant, tout le monde  s'est accordé pour reconnaitre qu'il n'y a qu'une seule Démocratie. A partir de là, il s'est posé le problème de la démocratie à tout prix en Afrique.  La question a été posée de savoir si il convenait d’adapter la démocratie à nos mœurs, à nos us et coutumes, à nos religions ?  En d’autres termes, faut-il inventer un système démocratique  propre aux Africains ?

 

 

Puis, dans le même ordre d’idée, le conférencier a insisté sur la cohabitation en retraçant l'histoire politique du Gabon de 1993 à 1997. Mais pas seulement, puisque de nombreux exemples (Kenya, Zimbabwé, Mali...) de pays furent donnés pour illustrer que la cohabitation dans les pays Africains a existé ou existe.  Aussi, la simplicité et la concision des explications ainsi que les pistes de réflexions offertes par le conférencier, ont fini par éclairer l'assistance. De plus, les témoignages de certains participants d'origine camerounaise, burkinabais, sénégalaise, béninoise et bien d’ autres, ont pu nous faire évader de la seule spécificité gabonaise. En outre, ce débat avait autant d’intérêt  que le premier, aussi bien dans son thème que dans l'échange qui l'a suivi.

 

Pour clore les débats, la Déléguée Fédérale de l’UFPDG Yvonne OKOMO a entonné l’hymne du Parti Démocratique Gabonais, repris en cœur par toute l’assistance.

 

 


Un discours de clôture a par ailleurs été prononcé par le camarade MAMBIMBA avant le cocktail dînatoire.

 

 

Pour l'UJPG France, ce fut un moment enrichissant, avec énormément de conseils reçus, de rencontres riches.

 

Réunis en conciliabule autour de leur Délégué Fédéral, les membres de l’UJPDG-France ont eu en substance des échanges avec plusieurs personnalités présentes.

 

 

D’abord avec le Premier Conseiller d’Ambassade du Gabon à l’UNESCO, Paul BEKALE, par ailleurs Trésorier de la Fédération qui a exprimé sa gratitude aux jeunes de l’UJPDG-France pour leur dynamisme et le temps consacré au parti. Il a rappelé aux uns et aux autres l’intérêt pour les jeunes de s’engager dans la chose publique et politique. Il a encouragé les uns et les autres a poursuivre cette dynamique en y réitérant tout son soutien et sa confiance en  l’équipe des jeunes du PDG de France.

 

 

Ensuite, ce fut au tour du Consul Général du Gabon en France et son épouse de venir personnellement féliciter l’UJPDG-France pour son omniprésence sur le terrain, sa combativité et son engagement aux côtés du Chef de l’Etat ALI BONGO ONDIMBA. Monsieur NZOGHE BEKALE s’est réjouit de la présence très marquée des jeunes du parti à cette cérémonie et a réaffirmé toute sa disponibilité et son attention à l’égard de la jeunesse du parti en France.

 

Puis, l’UJPDG-France a eu l’honneur de s’entretenir  avec le Ministre Charles MBA, membre du Bureau Politique du Parti Démocratique Gabonais, lequel  n'a pas manqué derechef, de saluer le travail effectué par la pépinière du parti en France, notamment à travers son blog et de rappeler que les échos qui lui parviennent ne sont que positifs, sans oublier les actions menées sur le terrain, comme l'accroissement du nombre de militants au sein de l’UJPDG-France.

 

 

Il a rappelé à ses jeunes compatriotes que la force d'une structure militante et avant-gardiste comme l'UJPDG de France, est de faire adhérer les gens à notre cause par une forte sensibilisation et conscientisation  à la lumière des actions que mènent le Chef de l'Etat et son Gouvernement. L’UJPDG-France qui a remercié le Ministre pour sa présence, a surtout été marqué par son ouverture, sa disponibilité et le temps qu’il a  pris, en dépit de ses charges, de mieux connaître chacun des membres présents à cet échange cordial entre camarades.

 

 

Il convient de rappeler que la force d’une Fédération repose essentiellement sur les organes spécialisés que sont l'UJPDG et l’UFPDG.  S’agissant de la France, 90% des militants du Parti Démocratique Gabonais sont jeunes. A l’heure où le Président ALI BONGO ONDIMBA envisage, à l’aune de son discours historique sur la jeunesse prononcé à Yaoundé au Cameroun en Mai 2010, de hisser la jeunesse gabonaise au cœur du dispositif décisionnel et de développement du pays, les prémices d’une telle volonté n’a guère échappé au Parti Démocratique Gabonais. On en voudrait pour preuve la désignation de certains jeunes à des postes stratégiques.

 

 

C’est le cas notamment du  Camarade Justin TONDA MIKUANDZA, Délégué National de l’UJPDG, ou encore Axel AYENOUET, Secrétaire National en charge des Fédération de l’extérieur et porte-parole du PDG. Aux âmes bien nés, la valeur n’attendant point le nombre d’années, il semble acquis que cette vague de jouvence  pourrait également l’emporter au sein des fédérations PDG de l’étranger en proie à un véritable « Printemps des Jeunes Pouces », qui pourrait bientôt gagner la Fédération PDG de France, surtout au moment où son Secrétaire Fédéral a annoncé sa retraite...

 

Ici une partie du Bureau Fédéral de l'UJPDG-FRANCE

 

Auteur: Axel DOUMINGOU, Vice Président de Commission UJPDG-FRANCE.

Sources:UJPDG-FRANCE

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article