FORCE D'AVANT-GARDE DU PARTI DÉMOCRATIQUE GABONAIS

UNION DES JEUNES DU PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS:LA FORCE AVANT-GARDE

29/10/2008 18-09-2011 11:57

LA Première Dame du Gabon SYLVIA BONGO ONDIMBA en Communion Avec les Femmes du Haut-Ogoué:Images et Décryptage

La Première Dame du Gabon  Madame Sylvia BONGO ONDIMBA qui  accompagnait son époux, son Excellence, le Président Ali BONGO ONDIMBA, durant sa visite officielle dans la province du Haut- Ogooué du 11 au 15 septembre 2011, a eu un planning très étoffé, marqué par sa rencontre avec les femmes de ladite province.

 

 

Très engagée, dans le combat pour l’autonomisation et la promotion de leurs droits, la First Lady a rappelé l’existence de plusieurs projets de sa fondation, en faveur de la santé maternelle et infantile, de la veuve et l’orphelin et de l’entreprenariat féminin, par le microcrédit AKASSI.

 

 

Pour rappel, le microcrédit Akassi est un investissement sur fonds propres de la Première Dame, financé par le biais de la fondation Sylvia BONGO ONDIMBA en partenariat avec l’établissement de micro-finance LOXIA EMF.
 
A ce jour, c’est plus de 980 femmes qui ont bénéficié du microcrédit dans la capitale.

 

 

Pour sa deuxième phase de lancement, LOXIA EMF s’étend en province en ouvrant sa première agence à Franceville. Depuis le 31 août dernier, date d’ouverture de l’agence, 50 crédits ont déjà été accordés.

 

Dans les prochains mois, Port Gentil et Oyem accueilleront une agence LOXIA EMF.

 

 

La Première Dame a tenu à féliciter les femmes de Franceville pour leur détermination, leur dynamisme et leur implication quotidienne au sein de leurs familles et pour leurs activités économiques notamment commerciale. Elle a vivement conseillée aux femmes de se rassembler en  association afin de proposer des projets communs.

 

 

Dans le cadre du programme santé de la fondation, « Tous Unis pour la Santé de la Mère et de l’Enfant », la Première Dame s’est rendu à l’hôpital Amissa Bongo, où elle a remis 2000 kits d’accouchements à  la  Direction  Générale  de la santé.

 

 

A cette occasion la Première Dame a exprimé son admiration aux sages femmes : « Vous faites le plus beau métier du monde, vous donnez la vie. La vie aux enfants qui vont faire le Gabon de demain ».

 

 

 

Après le lancement des formations des sages femmes, cet été, des centres de santé de beau séjour, de Nzeng Ayong et du centre hospitalier de Libreville, la  visite de la Première Dame dans le Haut-Ogooué marque le lancement de la troisième phase de formation des sages femmes .

 

 

-          Du 12 au 16 septembre 2011 au Centre Hospitalier Régional de Franceville, 30 sages femmes de 15  structures sanitaires publiques et privées sont formées sur l’accueil, le planning familial, la PTME, l’allaitement maternel et la GATPA ;

 

 

 

 

Les 2 000 kits d’accouchements offert par la Fondation seront répartis dans 15 centres de santé de la province du Haut-Ogooué réalisant des accouchements En effet, le programme « Tous unis pour la santé de la mère et de l’enfant » de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba prévoit la formation de 280 professionnels de santé dans l’ensemble des structures sanitaires, publiques et privées du Gabon.

 


 

 

Ce programme vise à permettre aux femmes enceintes d’accoucher en toute sérénité dans les maternités,  grâce à leur prise en charge par des équipes professionnelles et dans des conditions d’hygiène et de sécurité appropriées.

 

 

La journée s’est terminée par la visite du marché de potos et d’un centre d’alphabétisation pour femmes.

 

Mme Sylvia BONGO ONDIMBA a pris l’engagement, en sa qualité de Première Dame, de soutenir le projet du « Gabon Emergent » du Président de la République Gabonaise, Ali BONGO ONDIMBA. Avec les membres de son Cabinet, elle œuvre dans cinq grands domaines d’action jugés prioritaires : le Social, la Santé, la Promotion de la Femme, la Jeunesse et la Culture. 
 


Des informations supplémentaires sur les activités de la Première Dame et de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba sont disponibles aux liens suivants :

http://www.fondationsylviabongoondimba.org http://www.facebook.com/pages/Sylvia-Bongo-Ondimba/155356889540
 
 
Auteur: UJPDG-FRANCE
Source:Service Communication de la Première Dame
 


 
 
29/10/2008 17-09-2011 23:50

Communiqué Intégral du Conseil des Ministres du Jeudi 15 Septembre 2011 et Mesures Individuelles

A l’ouverture des travaux, le Conseil des Ministres s’est réjoui, une fois de plus, de l’initiative prise par Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, d’organiser les Conseils des Ministres délocalisés,  donnant ainsi l’opportunité au Gouvernement de renforcer la connaissance du pays afin de mieux adapter les politiques sectorielles.
 

S’agissant du septième Conseil des Ministres délocalisé qui s’est tenu à Franceville ce jeudi 15 septembre 2011 après ceux de Port Gentil, d’Oyem, de Tchibanga, de Makokou, de Koulamoutou et de Lambaréné, les points ci-après ont été abordés :

 

SUR LE PLAN NATIONAL

 

Dans le domaine des Infrastructures :

 

En ce qui concerne l’Eau et l’Électricité

 

Face au déficit constaté dans ce secteur devant  porter l’ambition du Gabon Emergent, le Président de la République, Chef de l’Etat avait entamé des réformes structurelles notamment, la création :
 
             Ø d’une agence de régulation des secteurs eau électricité ;

 

Ø du Fonds de Financement des Infrastructures ;

 

            Øde la Société de Patrimoine et mis en place un programme d’investissement ambitieux.

 

Afin de renforcer le coté opérationnel de cette stratégie, l’Etat vient de rentrer au capital de SETEG dont il devient l’actionnaire principal.

 

Cette entrée au capital permettra la construction des infrastructures d’eau et d’électricité, la réduction des coûts des travaux sur l’ensemble du territoire, et la sécurisation de l’accès à l’eau potable et à l’électricité.

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, au cours de son intervention du 16 Août 2011, a rappelé l’obligation de procéder au lancement de certains travaux structurants pour de mettre fin au déficit en eau potable à Libreville.

 

A cet effet, une enveloppe de 94 milliards de FCFA est disponible et affectée entre autres, aux travaux suivants :

 

 Pose d’une troisième conduite de diamètre 1200 entre Ntoum et Libreville pour un montant de 60 milliards de FCFA, les travaux seront réalisés par l’entreprise SETEG, il reviendra à la SEEG de procéder à la construction de la station Ntoum 7 ;

 

 Pose d’une conduite de diamètre 800 entre le camp de Gaulle et Agondjé et construction d’un nouveau château d’eau à Agondjé afin de renforcer l’alimentation en eau de la zone nord pour un montant de 12 milliards de FCFA, les travaux seront réalisés par l’entreprise SOBEA ;

 

 Lancement d’un programme de renforcement des capacités de production et de distribution d’eau dans certaines localités de l’intérieur pour un montant de 12 milliards de FCFA. Ces travaux seront réalisés par l’entreprise SETEG.

 

Compte tenu des efforts importants consentis par l’Etat, le Conseil des Ministres invite tous les acteurs du secteur à assumer pleinement leur responsabilité en accord avec l’ambition nouvelle du Gabon.

 

Dans ce sens, l’Etat a procédé aux règlement de toutes les sommes dues à la SEEG soit 11,5 milliards de FCFA.

 

Sur le Volet des infrastructures routières :

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat a, au cours de ses tournées provinciales, fait le constat amer de l’état déplorable des voiries de nos différentes capitales départementales, en dépit des moyens substantiels dégagés dans le cadre des fêtes tournantes.

 

Aussi, a-t-il instruit le Ministre de l’Equipement et le Ministre du Budget d’inscrire à partir de 2012 sur 3 ans une dotation de 25 milliards de FCFA par an, soit au total une enveloppe de 75 milliards, destinée au financement des voiries des capitales provinciales et départementales sur l’ensemble du territoire national.

 

S’agissant de la lutte contre la marginalisation de certains compatriotes:

 

Constatant que pour des raisons financières bon nombre de nos compatriotes éprouvent des difficultés à obtenir des documents d’actes administratifs, notamment les jugements supplétifs et les actes de naissance, le Président de la République, Chef de l’Etat S.E. Ali BONGO ONDIMBA, a décidé de la gratuité de la délivrance des jugements supplétifs et actes de naissance en République Gabonaise. Mandat a été donné au Gouvernement en vue de l’exécution immédiate des présentes instructions.

 

Au titre de la Formation

Le Président de la République, Chef de l’Etat, dans le souci de renforcer le système de formation et de justice sociale, a décidé, non seulement, de la rétrocession de la gestion des bourses de coopération et  de celles financées par les entreprises privées  dans les Départements Ministériels, mais aussi du transfert de la gestion des bourses accordées au Ministère des Mines et du Pétrole, appelées couramment « bourses du pétrole » à l’Agence Nationale des Bourses et Stages.

 

Quant aux négociations avec les partenaires sociaux :

 

A l’issue du Conseil des Ministres délocalisé de Makokou et suite à la grève de l’ONEP, une négociation entre le Gouvernement et ce syndicat avait été sanctionnée par la signature d’un procès-verbal.

 

Aussi, le Président de la République a demandé aux Ministres en charge du Travail, des Hydrocarbures et de l’Intérieur de se retrouver avec les partenaires sociaux et le patronat de ce secteur, notamment l’ONEP et l’UPEGA en vue de proposer au Gouvernement des mesures urgentes issues du consensus qui s’imposent.
 
Concernant la responsabilité sociale des Entreprises :

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, lors de sa visite dans le Haut-Ogooué, précisément à Mounana, a constaté une fois de plus les conséquences négatives que pourrait avoir la non prise en compte de la responsabilité sociale des entreprises dans le cadre de l’exploitation des ressources naturelles, étant entendu que les risques encourus, suite à ladite exploitation, sont bien connus, tant du point de vue de l’écologie (pollution) que de l’épuisement des ressources.

 

Aussi, a-t-il instruit le Gouvernement de procéder à la formalisation des obligations des entreprises en territoire gabonais dans le domaine des mines et des hydrocarbures en généralisant le mécanisme de la PID/PIH.

 

Dans ce contexte, la totalité des financements issus de la PID et la PIH sera affectée à des projets structurants ou à fort impact social.

 

Pour ce qui est de la réforme budgétaire :

 

Conformément à la décision du Conseil des Ministres délocalisé du 04 Mars 2010 à Port-Gentil, les décisions suivantes sont confirmées :

 

 La dissolution de l’actuelle Direction Générale du Contrôle Financier (DGCF)

 La dissolution de l’actuelle Direction Générale de la Comptabilité Publique (DGCP).


En conséquence, le Président de la République, Chef de l’Etat commande au gouvernement de procéder aux organisations suivantes:

 

• Réorienter la Direction Générale du Budget par le rattachement et le renforcement opérationnel des Directeurs Centraux des Affaires Financières;

 

• Intégrer la Comptabilité Publique et l’Agence Judiciaire du Trésor dans la Direction Générale des Services du Trésor.

 

• Créer une Direction Générale du Contrôle des Ressources et des Charges Publiques (DGCRCP) qui aura pour mission de renforcer le contrôle de la réalité du service fait et d’assurer la surveillance générale des ressources et charges globales de l’Etat. Cette Direction Générale, vient remplacer l’ancienne Direction Générale du Contrôle Financier.

 

L’ensemble des agents de ces Directions Générales dissoutes est mis à la disposition du Secrétariat Général du Ministère du Budget, des Comptes Publics, de la Fonction Publique Chargé de la Réforme de l’Etat pour un redéploiement des effectifs.

 

Enfin, le Président de la République, Chef de l’Etat, ayant constaté  l’inadaptation de l’actuel Code des Marchés Publics aux récentes évolutions de la gestion de la commande publique a décidé de la mise en place d’un nouveau Code des Marchés Publics.

 

Cette réforme implique la mise en place d’une Agence de Régulation des Marchés Publics et d’une Direction Générale des Marchés Publics.

 

EN CE QUI CONCERNE LA PROVINCE DU HAUT OGOOUE:

 

A l’issue de cette tournée provinciale, les mesures ci-après ont été prises :

 

1. Renforcement des capacités opérationnelles de l’administration par l’octroi des véhicules ;

 

2. Lancement des travaux d’adduction d’eau potable à Moanda, Mounana, Bakoumba, Okondja dès la semaine prochaine ;

 

3. Démarrage des travaux de réhabilitation de l’éclairage public des villes de Franceville, Moanda, Mounana ;

 

4. Construction à Moanda d’une Ecole des Mines financée par Eramet-Comilog dans le cadre d’un partenariat public privé ;

 

5. Démarrage imminent des travaux de construction de l’Ecole des Douanes de Léconi ;

 

6. Démarrage des travaux des voiries des capitales départementales du Haut-Ogooué dès 2012.

 

Par ailleurs, le conseil des Ministres réaffirme l’option choisie par le gouvernement de développer l’Agriculture sur le territoire national.

 

Pour le Haut-Ogooué, cela permettra de sortir de la forte dépendance actuelle envers les matières premières tirées des mines en permettant notamment d’assurer l’autosuffisance alimentaire, de garantir une plus grande création d’emploi, et une plus large répartition des revenus.

 

Compte tenu de ce qui précède, le Président de la République, Chef de l’Etat, a décidé de la création d’une zone de développement agricole qui s’étendra sur 70 000 hectares entre Franceville et Boumango et générera environ 5000 emplois.

 

En outre, il a instruit le gouvernement d’engager des discussions avec le groupe CASTEL en vue de procéder à la réhabilitation de l’usine et l’extension des plantations de SUCAF pour en faire une entreprise compétitive.
 
AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

 

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE L’IMMIGRATION ET DE LA DECENTRALISATION

 

Sur présentation du Ministre, le Conseil a adopté le projet de décret fixant le nombre des Commissions électorales locales pour l’élection des Députés à l’Assemblée Nationale.

 

Pris en application des dispositions des articles 11 nouveau et 163 de la loi n° 7/96 du 12 Mars 1996, ce projet de décret dispose de ce que le nombre des Commissions électorales locales est fixé à soixante dix neuf (79) pour l’ensemble du territoire national. Elles sont réparties ainsi qu’il suit :

 

PROVINCE DE L’ESTUAIRE (11)

 

-        Commission Provinciale Electorale de l’Estuaire ;

-        Commission Electorale du 1er arrondissement de la Commune de Libreville ;

-        Commission Electorale des 2e et 6e arrondissements de la Commune de Libreville ;

-        Commission Electorale du 3e arrondissement de la Commune de Libreville ;

-        Commission Electorale du   4e arrondissement de la Commune de Libreville ;

-        Commission Electorale du   5e arrondissement de la Commune de Libreville ;

-        Commission Départementale Electorale du Komo-Mondah (Ntoum) ;

-        Commission Départementale Electorale du Komo-Océan (Ndzomoé) ;

-        Commission Départementale Electorale du Komo-Kango (Kango) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Noya (Cocobeach) ;

-        Commission Electorale du District d’Ikoy Tsini (Bikélé), de la Commune d’Owendo et du Département du Cap Estérias.

 

PROVINCE DU HAUT-OGOOUE  (14)

 

-        Commission Provinciale Electorale du Haut-Ogooué ;

-        Commission Communale Electorale de Franceville ;

-        Commission Départementale Electorale de la Mpassa (Franceville) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Lébombi-Léyou (Moanda) ;

-        Commission Départementale Electorale de Lékoko (Bakoumba) ;

-        Commission Départementale Electorale de Lékoni-Lékori (Akiéni) ;

-        Commission Départementale Electorale des Plateaux (Léconi);

-        Commission Départementale Electorale de la Sébé-Brikolo (Okondja) ;

-        Commission Départementale Electorale de l’Ogooué-Létili (Boumango) ;

-        Commission Départementale Electorale de Djouori-Agnili (Bongoville) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Djoué (Onga) ;

-        Commission Départementale Electorale de Lékabi-Léwolo (Ngouoni) ;

-        Commission Départementale Electorale de Bayi-Brikolo (Aboumi) ;

-        Commission Electorale du District de Mounana (Mounana).

 

PROVINCE DU MOYEN-OGOOUE (6)

 

-        Commission Provinciale Electorale du Moyen-Ogooué ;

-        Commission Communale Electorale de Lambaréné ;

-        Commission Départementale Electorale de l’Ogooué et des Lacs (Lambaréné) ;

-        Commission Départementale Electorale de l’Abanga-Bigné (Ndjolé) ;

-        Commission Electorale du District d’Aschouka (Aschouka) ;

-        Commission Electorale du District de Makouké (Makouké).

 

PROVINCE DE LA NGOUNIE (11)

 

-        Commission Provinciale Electorale de la Ngounié ;

-        Commission Communale Electorale de Mouila ;

-        Commission Départementale Electorale de la Douya-Onoye (Mouila) ;

-        Commission Départementale Electorale de Mougalaba (Guiétsou) ;

-        Commission Départementale Electorale de Tsamba-Magotsi (Fougamou) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Boumi-Louétsi (Mbigou) ;

-        Commission Départementale Electorale de l’Ogoulou (Mimongo) ;

-        Commission Départementale Electorale de Ndolou (Mandji) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Dola (Ndendé) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Louétsi-Wano (Lébamba) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Louétsi-Bikaka (Malinga).

 

PROVINCE DE LA NYANGA (7)

 

-        Commission Provinciale Electorale de la Nyanga ;

-        Commission Départementale Electorale de Mougoutsi (Tchibanga) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Douigny (Moabi) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Basse-Banio (Mayumba) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Haute-Banio (Ndindi) ;

-        Commission Départementale Electorale de Doutsila (Mabanda) ;

-        Commission Départementale Electorale de Mongo (Moulengui-Binza).

 

PROVINCE DE L’OGOOUE-IVINDO (5)

 

-        Commission Provinciale Electorale de l’Ogooué-Ivindo ;

-        Commission Départementale de l’Ivindo (Makokou) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Zadié (Mékambo) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Lopé (Booué) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Mvoung (Ovan).

 

PROVINCE DE L’OGOOUE-LOLO (7)

-        Commission Provinciale Electorale de l’Ogooué-Lolo ;

-        Commission Communale Electorale de Koula-Moutou ;

-        Commission Départementale Electorale de la Lolo-Bouenguidi (Koula-Moutou) ;

-        Commission Départementale Electorale de Mulundu (Lastourville) ;

-        Commission Départementale Electorale de la Lombo-Bouenguidi (Pana) ;

-        Commission Départementale Electorale de l’Offoué-Onoye (Iboundji) ;

-        Commission Electorale du District de Konadembe (Popa).

 

PROVINCE DE L’OGOOUE-MARITIME (8)

 

-        Commission Provinciale Electorale de l’Ogooué-Maritime ;

-        Commission Electorale du 1er arrondissement de la Commune de Port-Gentil ;

-        Commission Electorale du 2ème arrondissement de la Commune de Port-Gentil ;

-        Commission Electorale du 3ème arrondissement de la Commune de Port-Gentil ;

-        Commission Electorale du 4ème arrondissement de la Commune de Port-Gentil ;

-        Commission Départementale Electorale Bendjé (Port-Gentil) ;

-        Commission Départementale Electorale d’Etimboué (Omboué) ;

-        Commission Départementale Electorale de Ndougou (Gamba).

 

PROVINCE DU WOLEU-NTEM (10)

 

-        Commission Provinciale Electorale du Woleu-Ntem ;

-        Commission Communale Electorale d’Oyem ;

-        Commission Communale Electorale de Bitam ;

-        Commission Départementale Electorale du Woleu (Oyem) ;

-        Commission Départementale Electorale du Ntem (Bitam) ;

-        Commission Départementale Electorale du Haut-Ntem (Minvoul) ;

-        Commission Départementale Electorale de l’Okano (Mitzic) ;

-        Commission Départementale Electorale du Haut-Como (Medouneu) ;

-        Commission Electorale du District d’Akam-Essatouk (Akam-Essatouk) ;

-        Commission Départementale Electorale du District de Sam (Sam).

 

MINISTERE DES TRANSPORTS

 

Sur proposition du Ministre, le Conseil a marqué son accord avec deux (2) projets de décret.

 

Le premier projet de décret porte création, attributions et organisation du Bureau d’Enquêtes Incidents et Accidents d’Aviation (BEIAA).

 

Le présent texte indique que le BEIAA est un organisme spécialisé, à compétence nationale, rattaché au Cabinet du Ministre chargé de l’Aviation Civile. Il a notamment pour missions :

 

·       de procéder aux enquêtes techniques ;

·       de recevoir les avis sur les incidents et accidents d’aéronefs ;

·       d’aviser les organismes intéressés et les autorités locales en temps d’alerte ;

·       de constater les manquements à la sécurité mis en évidence par les accidents ;

·       de faire des recommandations sur les mesures de nature à éliminer ou réduire lesdits manquements ;

·       de soumettre à l’attention du Ministre chargé de l’Aviation Civile, le projet de rapport avant la rédaction du texte final ;

·       de rédiger le rapport final d’enquêtes d’accidents ;

·       de simuler périodiquement avec tous les organismes intéressés des exercices de recherche et de sauvetage ;

·       d’établir, au titre de la coopération ou de l’assistance technique, des accords internationaux en matière d’enquêtes d’accidents d’aviation avec les Etats pouvant y contribuer ;

·       de présenter au Ministre en charge de l’aviation civile, le rapport sur les activités du Bureau d’Enquêtes de chaque année.

 

Le Bureau d’Enquêtes Incidents et Accidents d’Aviation (BEIAA) comprend :

 

-        une section opérationnelle ;

-        une section technique ;

-        une section témoignages.

 

En cas d’accident, le Ministre chargé de l’Aviation Civile met en place une Commission ad hoc ayant pour mission de superviser l’enquête technique. Cette Commission est composée ainsi qu’il suit :

 

·       Président : le représentant du Ministère chargé de l’Aviation Civile ;

·       Membres :

·       un représentant de la Présidence de la République ;

·       un représentant de la Primature ;

·       un représentant du Ministère des Affaires Etrangères ;

·       un représentant du Ministère de la Défense Nationale ;

·       un représentant du Ministère de l’Intérieur ;

·       un représentant du Ministère de la Justice ;

·       un représentant du Ministère de la Santé ;

·       le Directeur du Bureau d’Enquêtes ou son Adjoint ;

·       un représentant de la section sécurité et navigation aérienne ; 

·       un représentant du personnel navigant professionnel de l’autorité aéronautique civile désigné pour sa connaissance du milieu professionnel ;

·       une personne désignée pour sa connaissance de l’exploitation des aéronefs ;

·       une personne désignée pour sa connaissance de la construction aéronautique ;

·       deux personnes désignées pour leurs compétences particulières en rapport avec le type d’accident objet de l’enquête.

 

Les membres de la Commission ad hoc sont nommés par arrêté du Ministre chargé de l’Aviation Civile sur proprosition de leur autorité de tutelle.

 

Le Secrétariat de la Commission ad hoc est assuré par le Directeur du Bureau d’Enquêtes.

 

Le deuxième projet de décret, quant à lui,  porte attributions et organisation du Centre National de l’Examen du permis de conduire.

 

Pris en application des dispositions de l’article 8 de la loi  n° 20/2005, le texte suscité indique que le Centre National de l’examen du permis de conduire a pour missions :

·       de concevoir et de conserver les épreuves écrites et pratiques des examens ;

·       d’apprêter, d’équiper et de gérer les lieux des examens ;

·       d’inspecter la qualité et la sécurité des installations et matériels nécessaires à l’examen du permis de conduire ;

·       de prendre toute disposition devant assurer la confidentialité des épreuves et la sécurité des candidats ;

·       d’assurer la correction des examens en toute confidentialité ;

·       de proclamer les résultats ;

·       d’assurer la tenue des fichiers des candidats et des admis aux différents examens.

 

Le Centre comprend :

 

-        une Direction avec quatre (4) services dont :

·       le Service des Examens (SE) ;

·       le Service Technique et Informatique (STI) ;

·       le Service Administratif et Financier (SAF) ;

·       le Service des Archives et des Statistiques (SAS) ;

 

-        des Commissions locales placées sous l’autorité du Chef de Service du Service des Examens.

 

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE

 

Le Ministre a fait approuver par le Conseil des Ministres, le projet de décret portant création et organisation du Fonds de Pensions et d’Investissement des Forces de Défense et de Sécurité (FPIFDS).

 

Placé sous la tutelle technique et financière des Ministres chargés de la Défense Nationale, de la Sécurité Publique, de l’Economie et du Budget, le FPIFDS est un établissement public à caractère administratif dons les principales missions sont de :

 

·       collecter l’épargne des agents ;

·       collecter une assurance maladie complémentaire au profit de ces adhérents ;

·       procéder à des placements financiers et immobiliers ;

·       redistribuer les produits de la collecte et des placements sous forme de complément de pension de retraite ou de capital investissement.

 

Le Fonds de Pensions et d’Investissement des Forces de Défense et de Sécurité comprend :

 

·       le Conseil d’Administration ;

·       la Direction Générale ;

·       l’Agence Comptable.

 

EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALE

 

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE LA FRANCOPHONIE

 

Le Ministre a sollicité et obtenu l’accord du Conseil pour la demande d’agrément de Monsieur Ahmet Riza DEMIRER, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République de Turquie près la République Gabonaise avec résidence à Libreville.

 

AU TITRE DES MISSIONS, SEMINAIRES ET CONFERENCES

 

Le Conseil a autorisé un certain nombre de missions à l’étranger des membres du Gouvernement.

 

La notification de chaque mission sera faite aux différents Ministres par le Secrétariat Général du Conseil des Ministres.

 

Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes :

 

 

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE LA FRANCOPHONIE

 

·       Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire près le Royaume de Belgique : Mme Félicité NGOUBILI épouse ONGOUORI, précédemment Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise près la République Française.

 

MISSION PERMANENTE DU GABON AUPRES DES NATIONS UNIES A NEW YORK :

 

·       Ambassadeur Représentant Permanent Adjoint : M. Franklin MAKANGA, précédemment Conseiller des Affaires Etrangères.

 

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, PORTE PAROLE DU GOUVERNEMENT

 

DIRECTION DE LA MAIN-D’ŒUVRE ET DE L’EMPLOI

 

·       Directeur : M. Rufin MOUNDOUNGA, Inspecteur Principal du Travail ;

 

·       Directeur Adjoint : Mme Brigitte AMBONGUILA, Inspecteur  Principal du Travail ;

 

·       Chef de Service Politique de l’Emploi : Mme Aurélie LOLOLO épouse ANGONE, Inspecteur du Travail ;

 

·       Chef de Service Travailleurs Immigrés : Mme MAYINDZA KOUSSOU Claudia Pélagie, Inspecteur  Principal du Travail ;

 

·       Chef de Service de la Main-d’œuvre : Mme Delphine NDZINDZA née MBADINGA-MAGANGA, Inspecteur du Travail.

 

DIRECTION DU TRAVAIL ET DE LA REGLEMENTATION

 

·       Directeur : M. EBANE ZENG Charles, Inspecteur  Principal du Travail.

 

DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES HUMAINES

 

·       Directeur Général Adjoint des Ressources Humaines : M. NZOUTSI Dioce Oscar, précédemment Directeur de la Promotion des Ressources Humaines ;

 

·       Directeur de la Promotion des Ressources Humaines : M. IBINGA Cyprien ;

 

· Chargé d’Etudes du Directeur Général des Ressources Humaines : M. NGOUA MBA Gaspard, Inspecteur Principal du Travail ;

 

· Directeur Administratif : M. DELICAT Serge Célestin, Inspecteur Principal du Travail ;

 

· Chef de Service Administratif : Mme MBABELE Virginie, Attachée des Services Economique et Financier ;

 

· Chef de Service Planification : M. MOUSSAVOU-MOUSSAVOU, Attaché d’Administration Générale ;

 

· Chef de Service des Liaisons avec le Secteur Informel : M. LOEMBET Rodrigue, Inspecteur du Travail ;

 

· Chef de Service des Projets : M. ANGO Bertin, Attaché des Services Economiques et Financiers ;

 

· Chef de Service de l’Orientation et de la Réorientation Socio professionnelle : Mme MEZENE Marie Blanche épouse GROSSET JANET, Attachée d’Administration Générale ;

 

· Chef de Service de l’Antenne Provinciale des Ressources Humaines du Haut-Ogooué : M. BABICKAT BABICKAT Guy Roger, Inspecteur du Travail ;

 

· Chef de Service de l’Antenne Provinciale des Ressources Humaines de l’Ogooué-Maritime : Mme MOUCKETOU KOUNDI Angélique.

 

SERVICES DECONCENTRES

 

DIRECTION PROVINCIALE DU TRAVAIL DE L’ESTUAIRE

 

·       Directeur Provincial du Travail : M. MBA BIYOGHE Serge, Inspecteur Principal du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE LIBREVILLE

 

·       Chef de Service : M. Jean Claude MOUKAGNI, Inspecteur du Travail, confirmé.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DU KOMO MONDAH (NTOUM)

 

·       Chef de Service : Mme Françoise BITOTI, Inspecteur du Travail.

 

DIRECTION PROVINCIALE DU TRAVAIL DU HAUT-OGOOUE

 

·       Directeur Provincial du Travail : M. OBIANG-OVONO, Inspecteur Principal du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE LA MPASSA (FRANCEVILLE)

 

·       Chef de Service : M. Yves Benoît MOUNZEO, Inspecteur du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE LA LEBOMBI LEYOU (MOANDA)

 

·       Chef de Service : M. Joël ASSOUMOU EYI, Inspecteur du Travail.

 

DIRECTION PROVINCIALE DU TRAVAIL DU MOYEN-OGOOUE

 

·       Directeur Provincial du Travail : Mme Chantal MBOUMBA, Inspecteur Principal du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE L’OGOOUE ET DES LACS (LAMBARENE)

 

·       Chef de Service : M. Narcisse EKOME ADZOGOBO, Inspecteur du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE L’ABANGA-BIGNE (NDJOLE)

 

·       Chef de Service : M. Florent MATOUMBA, Inspecteur du Travail.

 

DIRECTION PROVINCIALE DU TRAVAIL DE LA NGOUNIE

 

·       Directeur Provincial du Travail : M. Brice Gustave MOUANDA MAWANDJI, Inspecteur Principal du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE LA DOUYA ONOYE (MOUILA)

 

·       Chef de Service : M. Apollinaire NZUE ESSONO, Inspecteur du Travail.
 

DIRECTION PROVINCIALE DU TRAVAIL DE LA NYANGA

 

·       Directeur Provincial du Travail : M. Léonce IWANGOU, Inspecteur Principal du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE MOUGOUTSI (TCHIBANGA)

 

·       Chef de Service : M. Hughes Gervais MBOUALA, Inspecteur du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE LA BASSE-BANIO (MAYUMBA)

 

·       Chef de Service : M. Olivier BOUYOU, Inspecteur du Travail.

 

DIRECTION PROVINCIALE DU TRAVAIL DE L’OGOOUE-IVINDO

 

·       Directeur Provincial du Travail : M. MBA BEKA Athanase, Inspecteur Principal du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE L’IVINDO (MAKOKOU)

 

·       Chef de Service : M. Alain MBOULOUNGOU, Inspecteur du Travail.
 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE LA LOPE (BOUE)

 

·       Chef de Service : M. Francis ONDO OBIANG, Inspecteur du Travail.

 

DIRECTION PROVINCIALE DU TRAVAIL DE L’OGOOUE-LOLO

 

·       Directeur Provincial du Travail : M. Franck Albert MOLANGO, Inspecteur Principal du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE LA LOLO BOUENGUIDI (KOULAMOUTOU)

 

·       Chef de Service : M. Tanguy NZUE OBAME, Inspecteur du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE MOULOUNDOU (LASTOURVILLE)

 

·       Chef de Service : M. François LEBOUAMA, Inspecteur du Travail.

 

DIRECTION PROVINCIALE DU TRAVAIL DE L’OGOOUE-MARITIME

 

·       Directeur Provincial du Travail : M. NZIENGUI NZIENGUI, Inspecteur Principal du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE LA BENDJE (PORT-GENTIL)

 

·       Chef de Service : M. Serge MOUEBY, Inspecteur du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE NDOUGOU (GAMBA)

 

·       Chef de Service : M. Brice Levis KOKOLO, Inspecteur du Travail.

 

DIRECTION PROVINCIALE DU TRAVAIL DU WOLEU-NTEM

 

·       Directeur Provincial du Travail : Mme NTSAME Clémentine épouse EKOUMA, Inspecteur du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DU WOLEU (OYEM)

 

·       Chef de Service : M. Edmond NGOM-KASS, Inspecteur du Travail.

 

INSPECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL DE L’OKANO (MITZIC)

 

·       Chef de Service : M. Joachim OBIANG NZOGHE, Inspecteur du Travail.

 

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE L’IMMIGRATION ET DE LA DECENTRALISATION

 

ADMINISTRATION CENTRALE

 

SECRETARIAT GENERAL

 

·       Chef de Service du matériel : M. Dieudonné MVOUMA.

 

DIRECTION GENERALE DE L’ADMINISTRATION DU TERRITOIRE

 

·       Directeur de l’Administration Générale : Mme Annie Nicole MEFOUMANE épouse NZE-MBA, Administrateur civil, en remplacement de M. Pierre IBINGA, appelé à d’autres fonctions ;
 
·       Chef de Service de l’Administration Générale : M. Paul Henri BIMBOUNZA, poste vacant.

 

ADMINISTRATION TERRITORIALE

 

PROVINCE DE L’ESTUAIRE

 

DEPARTEMENT DE LA NOYA (COCOBEACH)

 

·       Préfet : M. Alphonse OKINDA, Conseiller Pédagogique, précédemment en service à la base pédagogique d’Okondja, en remplacement de M. Thomas NKOUOMI, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

 

PROVINCE DU HAUT-OGOOUE

 

DEPARTEMENT DE LA SEBE BRIKOLO (OKONDJA)

 

·       Préfet : M. Baros MATHAS, en remplacement de M. Charles MATOTOU, remis à la disposition de son administration d’origine.

 

DEPARTEMENT DE LA BAYI BRIKOLO (ABOUMI)

 

·       Préfet : M. Rufin NDJONGOYE, précédemment préfet du Département de MONGO, en remplacement de M. Joseph Antoine NKOUROUNA REBOUKA, muté.

 

PROVINCE DU MOYEN-OGOOUE

 

DEPARTEMENT DE L’OGOOUE ET DES LACS (LAMBARENE)

 

DISTRICT DE MAKOUKE

 

·       Sous-Préfet : M. Jean Fiéri TSIENGORI, précédemment Sous-Préfet du district de POPA, en remplacement de M. Modeste NGOUNGA, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

 

PROVINCE DE LA NGOUNIE

 

DEPARTEMENT DE TSAMBA-MAGOTSI (FOUGAMOU)

 

·       Secrétaire Général de Préfecture : M. Frédéric KOPA, précédemment en service au Ministère de l’Intérieur, en remplacement de M. Prosper BOUYOMEKA, appelé à d’autres fonctions.

 

PROVINCE DE LA NYANGA

 

DEPARTEMENT DE MONGO (MOULENGUI-BINZA)

 

·       Préfet : M. Claude GNAMALENGOUNGOU, en remplacement de M. Rufin NDJONGOYE, muté.

 

PROVINCE DE L’OGOOUE-IVINDO

 

DEPARTEMENT DE LA MVOUNG (OVAN)

 

·       Préfet : M. Joseph Antoine NKOUROUNA REBOUKA, précédemment préfet du Département de la BAYI-BRIKOLO, en remplacement de M. Xavier OKAGNA, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

 

PROVINCE DE L’OGOOUE-LOLO

 

DEPARTEMENT DE LA LOLO BOUENGUIDI (KOULAMOUTOU)

 

DISTRICT DE POPA

 

·       Sous-Préfet : M. Prosper BOUMEYOKA, précédemment Secrétaire Général de Préfecture à FOUGAMOU, en remplacement de M. Jean Fieri TSIENGORI, muté.

 

·       Chef de Bureau M. Alexis BOUSSOU-MALONGO, précédemment en service au Centre Hospitalier de Libreville, en remplacement de M. Louis NGOUADA-BIDONA, remis à la disposition de son administration d’origine.

 

MINISTERE DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FAMILLE

 

CENTRE MEDICAL DE POPA

 

·       Chef du Centre Médical : M. IKOUBOULOU Max Anicet, précédemment en service à l’Hôpital Régional de MELEN.

 

MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DE L’ECONOMIE NUMERIQUE

 

SECRETARIAT GENERAL

 

·       Secrétaire Général : M. Michel MBOU KIKI, en remplacement de M. Christophe OTHAMOT, appelé à d’autres fonctions.

 

GABON TELEVISION

 

CONSEIL D’ADMINISTRATION

 

-         Président du Conseil d’Administration : M. Christophe OTHAMOT ;

 

MEMBRES :

 

-        Mme Brigitte ANGUILET DIOP ;

 

-        M. Serge Stéphane MOUANGA MABIKA ;

 

-        M. Christophe OTHAMOT ;

 

-        M. Martial LEYINDA MINZELLI ;

 

-        M. Félix ONKEYA ;

 

-        M. Eric Dany MOUELET.

 

RADIO GABON

 

CONSEIL D’ADMINISTRATION

 

-         Président du Conseil d’Administration : Mme Micheline KOUMBA ;

 

MEMBRES :

-        M. Sébastien NTOUTOUME BEKALE ;

 

-        Mme Bernadette ZANG EYI ;

 

-        M. Pierre SAULET ;

 

-        M. Joseph MOUNDZIEGOU ;

 

-        M. Félix ONKEYA ;

 

-        Micheline KOUMBA.

 

TELEDIFFUSION DU GABON

 

CONSEIL D’ADMINISTRATION

 

-        Président du Conseil d’Administration : M. Camille MOMBO ;

 

 

MEMBRES :

 

-        M. Pierre MOUKELI ;

 

-        M. Guillaume RENDAMBO ;

 

-        M. Nativité ONGALA ;

 

-        M. Emmanuel EYEGHE NZE ;

 

-        M. Félix ONKEYA ;

 

-        M. Camille MOMBO.
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article