FORCE D'AVANT-GARDE DU PARTI DÉMOCRATIQUE GABONAIS

UNION DES JEUNES DU PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS:LA FORCE AVANT-GARDE

29/10/2008 07-06-2014 01:25

Madame Victoire LASENY DUBOZE de Retour au sein du Parti Démocratique Gabonais, le Parti de Ses Convictions et de son Cœur

Victoire Lasseni Duboze, ancienne numéro un des femmes du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 46ans), plusieurs fois ministre sous Omar Bongo Ondimba et candidate indépendante à l’élection présidentielle anticipée de 2009 a annoncé vendredi qu’elle réintègre le PDG qu’elle avait librement quitté après la mort d’Omar Bongo Ondimba.
 

 
L’ex Dame de fer de l’Union des femmes du Parti démocratique gabonais (UFPDG), a dans un discours de repentance proclamé devant Ali BONGO ONDIMBA confortablement assis dans un fauteuil au palais présidentiel qu’elle a décidé de regagner sa famille politique.

Mme Duboze a fait cette déclaration solennelle à l’occasion d’une cérémonie de signature du pacte social du président de la République par une trentaine de partis de la majorité et de l’opposition.

Sa candidature à la présidentielle de 2009 n’était pas un acte de défiance à son parti auquel elle militait depuis l’âge de 18 ans, mais une opportunité de montrer aux femmes que tout est possible mais surtout de faire vivre la démocratie gabonaise.

Victoire Lasseni Duboze qui vivait depuis lors retirée de la vie publique s’était consacrée à la composition des chansons religieuses. Et a fondée une école d’art et étoffée son offre dans la mise à disposition des installations pour célébrer les mariages, un business très rentable au Gabon.

L’ex ministre de la Famille sous Omar Bongo Ondimba a affirmé avoir été reçue récemment au palais présidentiel par le chef de l’Etat, Ali BONGO ONDIMBA.

Elle est donc revenue dans la maison du père pour participer à la construction du Gabon et surtout à contribuer à la concrétisation du pacte social, le programme d’Ali BONGO ONDIMBA en faveur des populations.

Faustin Boukoubi, Secrétaire général du PDG a salué le retour à la maison de sa camarade . Reste à savoir si les cadres actuels feront un peu de place à cette ancienne gloire des années Omar Bongo Ondimba.

La "camarade" Lasseni Duboze a conclu sa déclaration en affirmant qu'elle se met à la disposition du Distingué camarade président du parti, Ali BONGO ONDIMBA .
 
L'Union des Jeunes du Parti Démocratique Gabonais lui souhaite bon retour chez elle! 
 


 
 
29/10/2008 26-05-2014 20:29

L'UJPDG et son Délégué National Sous les Feux des Projecteurs: Entre Agitations Médiatiques et Inquiétudes Politiques!

Le mémorable 10ème Congrès Ordinaire du Parti Démocratique Gabonais en 2013 aura marqué de son empreinte indélébile le positionnement de la Jeunesse sur l’échiquier politique national.

A cet effet, l’organisme spécialisé dudit parti dédié à la Jeunesse, en l’occurrence l’Union des Jeunes du Parti Démocratique Gabonais s’est trouvé profondément modifié dans sa structuration statutaire et dans sa ressource humaine.

 

 

Un peu plus d’un an après, c’est un véritable chapelet d’actions à mettre à l’actif de cette équipe nouvelle, dirigée par le Camarade Vivien Patrice Lloyd Amos MAKAGA PEA.

Véritable fonceur, homme pressé à l’image du Distingué Camarade Président, le Délégué National de l’UJPDG porte en lui une nouvelle image de l’homme politique gabonais ou du Jeune Leader par Excellence, du moins de l’engagement de la jeunesse en politique.

 

 

A cet effet, il est l’initiateur de la caravane « Au cœur de nos réalités » conduite à travers les quartiers de Libreville et dès le mois de juin à travers le Gabon afin d’offrir une plateforme d’échange, d’écoute et de réflexion à ses compatriotes; des premières rencontres nationales des jeunes militants sous la forme des « Universités de l’UJPDG » dont la prochaine édition aura lieu à Port-Gentil en Août ; de la Coupe du Distingué Camarade Président destinée à valoriser les talents sportifs via le Parti; de la « Journée de l’Entreprise dédiée à la Jeunesse » dont la première édition s'est tenue au début de ce mois pour ne citer que ceux-là.

 

 

 

 

C’est donc fort de cette activité intense depuis bientôt 14 mois que l’UJPDG et son Délégué National sont mis sous les feux des projecteurs avec diverses fortunes.

 


 

En effet, les articles de presse, les reportages et autres communication (souvent de petite nature) ,  sur le 1er responsable de l’UJPDG fusent de tout bord.

 

 

 

 

Il y’a d’une part les irréductibles. Cette catégorie concerne une presse sans objectivité ni professionnalisme et qui ne peut se retenir d’écrire sur ce qu’elle ne sait pas, car de toute façon son seul et unique objectif c’est de parler du « Délégué Nul » comme elle le dit, afin de pouvoir se trouver encore quelques lecteurs tant sa notoriété frôle le néant.

 

 

D’autre part on observe les mercenaires de la plume, les snipers des acteurs politiques ou encore les kamikazes de la toile. Ceux-là sont des Moudjahidins en mission commando pour des personnalités politiques plus ou moins établis et dont le positionnement actuel de l’UJPDG ne laisse pas le sommeil tranquille.
 

Les faits et gestes du Délégué National sont scrutés à la loupe, de ses interventions sur la toile à ses conversations personnelles en passant par ses sorties,  on est à la recherche de la moindre raison de tirer à boulet rouge sur le Camarade MAKAGA PEA.

 

 

 

Dans cette catégorie, certains camarades y compris des jeunes issus de fédérations de l’extérieur, sous contrôle et sous "perfusion financière", souvent  en manque de notoriété, traduisent par leurs écrits leur volonté d’arriver au sommet de l’échelle, sans avoir fait l’effort d’en monter les différents paliers, tandis que d’autres, expriment leurs inquiétudes face à une jeunesse qui, à son rythme, fait ses classes politiques et progresse inéluctablement vers une nouvelle considération sur la scène publique.

 

 

Il est donc important aujourd’hui que les uns et les autres recentrent les débats car les préoccupations de l’UJPDG demeurent le bien être de la Jeunesse Gabonaise et non pas les calculs politiciens et jalousies que nourrissent quelques personnes sur leur PC ne posant jamais aucun acte mais censeurs et critiques acerbes de ceux des autres.

 

L’invective n’a jamais constitué un projet politique, mais la marque des esprits faibles et réfractaires à toute forme d’évolution.
 
Auteur: UJPDG TASK FORCE
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article