FORCE D'AVANT-GARDE DU PARTI DÉMOCRATIQUE GABONAIS

UNION DES JEUNES DU PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS:LA FORCE AVANT-GARDE

29/10/2008 30-11-2009 13:28

Remaniement à l'UJPDG-FRANCE: Composition du nouveau Bureau Fédéral de l'UJPDG-FRANCE version "EMERGENCE+".

A l’issue des élections présidentielles anticipées du 30 Août 2009, et eu égard aux restructurations en cours au sein du Parti Démocratique Gabonais, en date de ce jour, Samedi 28 Novembre 2009, le bureau  fédéral de l’UJPDG-France version « Génération des Jeunes Emergents », est constitué comme suit :
 


 
 
29/10/2008 29-11-2009 16:52

Médias : Radio Gabon a soufflé 50 bougies, samedi

LIBREVILLE (AGP) –Radio Gabon partie intégrante de la Radio télévision gabonaise (RTG 1) a commémoré samedi, à Libreville, en grande pompe le 50ème anniversaire de son existence, a constaté l’AGP.
 


 
 
29/10/2008 28-11-2009 23:45

Communiqué Final du Conseil des Ministres du jeudi 26 novembre 2009

SOUS la haute présidence de son SE Ali Bongo Ondimba, président de la République, chef de l'État, le Conseil des ministres s'est tenu jeudi 26 novembre 2009 à partir de 10 heures dans la salle du Palais de la Présidence de la République.
 


 
 
29/10/2008 27-11-2009 11:00

Programme d’action 2010-2016 du gouvernement: Plus de 4800 milliards de francs CFA consacrés à l’investissement!

Comme prévu par la Constitution, le premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba, en poste depuis le 16 octobre dernier, a présenté, jeudi, devant l’Assemblée nationale (chambre basse du Parlement), sa Déclaration de politique générale comportant notamment une enveloppe de 4.882 milliards de Francs CFA destinée à l’investissement durant le mandat (2010-2016) du président Ali Bongo Ondimba.
 


 
 
29/10/2008 26-11-2009 15:55

Faits divers/Gabon: Assassinat à Libreville du patron du Conseil Gabonais des Chargeurs

Le DG du Conseil Gabonais des Chargeurs, Réné Ziza, a été assassiné mercredi soir aux environs de 20H30, à coups de couteau, au centre-ville de la capitale gabonaise, a-t-on appris, ce jeudi matin, de source digne de foi.

 


 
 
29/10/2008 25-11-2009 10:35

La Déclaration de politique générale du nouveau premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba ce Jeudi.

Nommé à la tête du gouvernement par le président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le nouveau premier ministre, Paul Biyoghé Mba, présentera jeudi sa Déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale, a-t-on appris ce mardi soir de bonne source.

 


 
 
29/10/2008 24-11-2009 12:11

Gabon-faits divers: Un enfant de 6 mois se transforme en serpent dans la rivière Lipopa à Lastourville

LASTOURVILLE (sud-est), 23 nov. (AGP) - Un enfant de 6 mois s'est transformé en serpent dans la rivière Lipopa à Lastourville la semaine dernière, a témoigné à l'AGP Mme Moupounga qui accompagnait la mère de l'enfant. Ce jour là, raconte Mme Moupounga, il avait beaucoup plu. Je me suis rendue à la rivière comme d'habitude. Arrivée là où nous avons coutume de laver le linge, je trouve une dame qui avait son bébé âgé d'environ 6 mois qui lavait également son linge mais avait placé son enfant juste à côté d'un caillou pendant qu'elle était entrain de laver son linge. La jeune femme est de nationalité gabonaise et c'était son premier enfant. Pendant que nous lavions, le bébé ne faisait que pleurer, mais hélas quelques heures après, nous avons constaté que le bébé était entrain de changer en prenant forme et couleur de serpent. La jeune mère, devant le fait accablant de voir son enfant se transformer en serpent, est tombée en syncope. ''C'est moi qui prit de l'eau pour pouvoir la réanimer et depuis ce jour, un grand vide s'est installé dans la famille'', poursuit la narratrice, ajoutant que ''jusqu'à présent, nous na savons pas exactement ou est parti le serpent après la transformation''.
 


 
 
29/10/2008 24-11-2009 10:04

Gabon: « Nous rentrons satisfait de ce périple », Ali Bongo Ondimba, de retour d’un tour d’Europe

Au terme de son périple qui l’aura conduit successivement à Rome (Italie), Londres (Angleterre) et Paris (France), le président Ali Bongo Ondimba qui a regagné Libreville, ce lundi matin, dans une déclaration à la presse que nous publions in extenso, a souligné qu’il rentre « satisfait de ce périple (…) » marqué par « des possibilités importantes (…) pour accompagner le Gabon dans sa marche vers l’émergence ».
 


 
 
29/10/2008 23-11-2009 09:59

Politique : Début de l’opération de recensement des agents de l’administration publique ce lundi

L’opération de recensement des agents de l’administration publique, annoncée par les nouvelles autorités gabonaises débute lundi prochain sur toute l’étendue du territoire nationale, indique un communiqué officiel.
 


 
 
29/10/2008 22-11-2009 22:39

France-Gabon : Les Gabonais de France fêtent Ali Bongo Ondimba

Paris (AGP) Venus des quatre coins de l’Hexagone, ces compatriotes ont manifesté, samedi en fin d’après-midi, à Paris, leur adhésion à la vision d’un Gabon émergent du nouveau président gabonais qui a regagne la capitale gabonaise lundi, en matinée, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP. Les Gabonais de France ont fêté samedi le président Ali Bongo Ondimba, avant qu’il ne mette fin, dimanche, à sa première visite entamée deux jours plus tôt dans la capitale française, où il a été reçu vendredi dernier à déjeuner à l’Elysée, par le président Nicolas Sarkozy. Venus des tous les coins de l’hexagone à l’invitation de la Haute représentation gabonaise en France, ces compatriotes de tous âges, de sensibilités politiques diverses, et parmi lesquels quelques agitateurs, voire ‘’opposants’’ alimentant régulièrement les sites Web, n’ont pas manqué l’occasion d’exprimer leur adhésion à la vision du Gabon émergent que propose le nouveau chef de l’Etat gabonais. Leur adhésion au premier contact du nouveau président de la République, est la réponse forte à la rupture amorcée dès l’entame de son mandat, à la suite des mesures fortes prises portant sur la suppression de nombreux postes au sein de l’appareil étatique, la fin du règne des roitelets et autres, devant engranger de réelles économies. Et lesquelles ont achevé de convaincre encore les plus sceptiques sur la capacité réelle du successeur d’Omar Bongo Ondimba, à la tête du Gabon, que ses premiers actes posés sont la preuve que le président gabonais incarne bien la promesse d’un Gabon émergent dont la dynamique nationale porte sur le triptyque paix, développement, partage. Les Gabonais qui avaient encore des doutes se sont vite rendus compte que le nouveau chef de l’Etat est réellement un homme d’action, déterminé à atteindre les objectifs qu’il s’est fixé. ‘’Les Gabonais avaient besoin de voir bouger les lignes d’immobilisme et de la résignation, car il était inacceptable que malgré toutes les potentialités que recèle notre pays, la pauvreté et la misère continuent de nous affecter chaque jour un peu plus’’, a reconnu le porte-parole de la diaspora devant une assistance visiblement ravie et séduite par l’homme d’Etat dès leur premier contact. La chaleur de l’accueil réservé au chef de l’Exécutif gabonais qu’accompagnait son épouse, plusieurs membres du gouvernement, Faustin Boukoubi, secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), parti au pouvoir, traduisait bien l’attachement fort qui le lie désormais aux membres de la diaspora gabonaise. Lesquels ont, à l’instar d’autres Gabonais restés au pays, favorablement accueilli ces différentes mesures. Ce qui n’était guère évident, au regard des prédictions des augures. La France accueillant la plus importante de toutes les communautés gabonaises à l’étranger, avec environ un peu plus de 8000 âmes, présentée, à tort ou raison, (c’est selon), comme la plus critique, voire la plus frondeuse ou hostile au régime en place, la première rencontre entre le nouveau président et ses compatriotes ne s’annonçait pas si facile, même si l’on pouvait bien penser que la majorité lui était acquise, au regard des résultats de l’élection présidentielle dans l’hexagone qui lui ont donné une nette avance face à ces nombreux adversaires. Après Rome et Londres quelques jours plus tôt, où le chef de l’Etat a rencontré ses compatriotes, l’étape de Paris avait une portée particulière. Car, aussi bien pour le président de la République que pour ses compatriotes, tous ont eu à cœur de partager les termes de l’ambition clairement affichée d’un Gabon émergent, déjouant les pronostics qui avaient prédit le pire par l’habituelle contestation qui n’a pu prospérer. En rassembleur, sans langue de bois, le chef de l’Etat gabonais a visiblement séduit ses compatriotes. Les premières mesures prises à la tête du pays ont favorablement contribué à la disparition des aspérités et autres attitudes contestataires. Car, peu nombreux sont ceux qui n’y ont pas adhéré. La tonalité de son discours aura également marqué les esprits, car en appelant à la mobilisation de toutes les énergies, de toute la diaspora gabonaise, qu’il a présenté comme étant le ‘’pétrole gris’’, dont le Gabon a énormément besoin pour faire face aux nombreux défis à relever, Ali Bongo Ondimba, entendait les amener à s’impliquer pleinement dans toutes les initiatives porteuses de développement pour le Gabon pour ‘’aborder ensemble le tournant décisif pour la nation gabonaise qui, en plus des changements internes liés au renouvellement de sa population qui est majoritairement jeune, doit faire face aux évolutions qui interviennent chaque jour au niveau international’’. Pour ce faire, il a énoncé les axes de son ambition pour le Gabon, autour d’une meilleure valorisation des ressources humaines, une éclosion de nouvelles expertises adaptées aux potentialités économiques et une vision partagée de tous. Le chef de l’Etat a, aussi, apporté les premières réponses aux nombreuses préoccupations et attentes de ses compatriotes. Ali Bongo Ondimba, s’est dit favorable à l’idée de mettre en place dans les meilleurs délais, une plate-forme d’identification des compétences et de métiers. Une réflexion devrait être menée afin de déboucher sur l’élaboration d’un cadre juridique approprié susceptible de favoriser la création d’un tissu des PME et de favoriser l’éclosion d’une classe d’hommes d’affaires gabonais inventifs, compétitifs, prêts à servir le pays et conscients de tous les enjeux de développement. Tirant les enseignements de la transition gabonaise qu’a connu notre pays suite au décès brutal du président Omar Bongo Ondimba, le numéro un gabonais a invité ses compatriotes à la dignité, à œuvrer dans le sens de la consolidation de la paix. Non sans rendre hommage aux femmes gabonaises, pour le rôle majeur joué par deux d’entre- elles, Rose Francine Rogombé et Marie Madeleine Mborantsuo, dans la conduite et la réussite de cette phase politique cruciale qu’elles ont su mener respectivement à la tête du pays et de la Cour constitutionnelle. Assurément, le séjour parisien du président gabonais aura répondu aux attentes, au regard des actes majeurs et forts significatifs posés durant cette première visite par la diaspora gabonaise et par les autorités françaises. Le président Nicolas Sarkozy a porté un intérêt particulier à son hôte, en le recevant pendant plus d’une heure à déjeuner au palais de l’Elysée. Le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a eu aussi des échanges à Matignon avec le Premier ministre, François Fillon et aussi avec plusieurs ministres : Brice Hortefeux (Intérieur), Jean-Louis Borloo(Ecologie), Christine Lagarde (Economie), Nathalie Koscisko-Morizet (chargé de la Prospective et de Développement numérique), Jacques Toubon, ancien ministre, responsable de la Mission Afrique 2010 pour le cinquantenaire des Indépendances africaines, Christophe de Margerie (directeur général et président du Comité exécutif du Groupe Total), Sévérino ( Agence française de Développement). Ce ballet de personnalités du monde politique et financier a confirmé la volonté de la France de maintenir le Gabon au nombre de ses partenaires privilégiés.
 


 
 
29/10/2008 20-11-2009 23:20

Gabon-France : Ali Bongo Ondimba reçu par Nicolas Sarkozy

Le président gabonais, a été reçu vendredi à déjeuner à l’Elysée par son homologue français, Nicolas Sarkozy. Au cours de cette première rencontre de plus d’une heure trente, au lieu d’une heure comme prévu, entre les deux hommes d’Etat, le président Ali Bongo Ondimba a abordé avec son hôte plusieurs questions ayant trait au renforcement de la coopération entre les deux pays.
 


 
 
29/10/2008 20-11-2009 13:19

Gabon-France : Première rencontre officielle, Ali Bongo Ondimba- Nicolas Sarkozy à l’Elysée

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba rencontrera pour la première fois depuis son élection le président français Nicolas Sarkozy vendredi, à l’Elysée pour un entretien, a-t-on appris de source autorisée.
 


 
 
29/10/2008 19-11-2009 11:03

Ali Bongo Ondimba et le Prince Charles d’Angleterre se mobilisent à Londres pour la préservation des forêts tropicales

A l’invitation du Prince Charles d’Angleterre, Prince de Galles, Ali BONGO Ondimba, Président de la République gabonaise séjourne à Londres mercredi dernier pour prendre part à la Réunion du Groupe International de Travail sur le Financement intérimaire nécessaire à la Réduction des Emissions de Gaz à effets de serre dues à la Déforestation et à la Dégradation des Forêts Tropicales.
 


 
 
29/10/2008 18-11-2009 09:59

L'Etat fait l'appel de ses fonctionnaires

Face à la grogne contagieuse des agents de l'Etat dans la plupart des secteurs de l'administration, le gouvernement a annoncé le lancement le 23 novembre prochain de la première étape de l’audit de la Fonction publique. Cette opération verra le recensement préalable de tous les agents de l’Etat pour la mise en place du Centre de gestion des fonctionnaires gabonais, qui doit permettre à chaque département de mieux gérer la carrière de son personnel.
 


 
 
29/10/2008 17-11-2009 14:41

Discours intégral du président Ali Bongo Ondimba au Sommet sur la sécurité alimentaire à Rome

A la tribune du sommet sur la sécurité alimentaire mondiale qui s’est ouvert ce lundi à Rome (Italie), le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a prononcé dans l’après-midi, un discours marqué par l’annonce de l’entrée effective du « Programme national de sécurité alimentaire » et son appel à lutter contre la faim qui « reste un des plus grands défis du monde moderne ».
 


 
 
29/10/2008 16-11-2009 13:58

Ali Bongo Ondimba à la tribune de la FAO cet après-midi

La période critique que traverse la planète sous l'effet des récentes crises climatiques, économique et alimentaire et le nombre croissant de personnes victimes de la faim, donnent aux assises de Rome un réel enjeu planétaire, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP.

 


 
 
29/10/2008 14-11-2009 16:11

Sport: CAN/CM 2010 : Suspens entier dans la dernière ligne droite des « Panthères »

« Les Panthères », l’équipe nationale de football du Gabon aborde, samedi après-midi, à Lomé, devant les Eperviers du Togo, la dernière ligne droite, sur fond de suspens, l’ultime journée des éliminatoires jumelées de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et du Monde 2010.
 


 
 
29/10/2008 13-11-2009 23:12

CODE DE DEONTOLOGIE DU GOUVERNEMENT DE L’EMERGENCE

PREAMBULE

« Considérant que la loi fondamentale de la République Gabonaise reconnaît et garantit les droits inviolables et imprescriptibles de la personne humaine, qui lient obligatoirement les pouvoirs publics ;Considérant entre autres que la Nation Gabonaise proclame la solidarité et l’égalité de tous devant les charges publiques ; que chacun doit y participer, en proportion de ses ressources, au financement des dépenses publiques ;Considérant que la devise de la République Gabonaise: « Union-Travail-Justice » ;Considérant les défis majeurs auxquels doivent faire face les autorités politiques gabonaises dans l’optique de préserver la paix et la cohésion sociale et de restaurer un climat de confiance entre la population et ses principales élites ;Acceptant solennellement de se consacrer entièrement à la réussite du programme du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence ALI BONGO ONDIMBA, en vue de bâtir les fondements d’une nouvelle gouvernance, de promouvoir un partage juste et équitable des richesses nationales et d’œuvrer activement pour un développement socio-économique durable ;Nous, membres du Gouvernement gabonais, souscrivons aux neufs valeurs et normes de conduites ci-après :1. Déclaration des biensDès l’entrée au Gouvernement chaque membre du Gouvernement a l’obligation, conformément aux textes en vigueur, de se soumettre au préalable à une déclaration de biens personnels ou de fortune.2. Respect de l’Intérêt généralChaque membre du gouvernement doit affirmer et pratiquer son attachement au principe de la primauté de l’intérêt du peuple et du pays. Il doit en conséquence exercer ses fonctions conformément à l’intérêt public et dans le respect de la dignité des personnes, tels que le prévoient la Constitution de la République gabonaise, la Charte des Droits de l’homme et d’autres instruments internationaux promouvant les droits de la personne ratifiés par le Gabon.3. Honnêteté et intégritéDans la perspective de la moralisation de la vie publique, tout membre a un devoir non seulement de probité dans toutes ses relations, mais aussi de préservation de la dignité, de l’honorabilité et de la réputation de la fonction. En tant que modèle social et de responsabilité, il doit éviter toute conduite pouvant compromettre son intégrité, son honnêteté et la confiance de la population.4. EquitéLes membres du gouvernement sont tenus d’exercer leurs activités professionnelles avec diligence et impartialité. Leur conduite doit être exemptée de toute collusion avec les intérêts personnels, de préjugés et de favoritisme. Dans cet esprit, le respect scrupuleux de la déontologie administrative doit être promu dans les pratiques publiques.

 


 
 
29/10/2008 13-11-2009 00:02

Communiqué final du Conseil des Ministres du 12 novembre 2009

Sous la Haute Présidence de Son Excellence Ali Bongo Ondimba, Président de la République, Chef de l'État, un Conseil des Ministres s'est tenu ce jeudi 12 novembre 2009 à partir de 10 heures dans la salle habituelle au Palais de la Présidence de la République.
 


 
 
29/10/2008 12-11-2009 00:10

Un conseil des ministres tient ses assises jeudi à Libreville

Le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba présidera un conseil des ministres jeudi prochain au palais de la présidence de la République, indique un communiqué du protocole d'Etat dont l'AGP a reçu copie. Tous les membres du gouvernement présents sur le territoire national sont tenus de prendre part à cette réunion, précise le communiqué.
 


 
 
29/10/2008 11-11-2009 11:21

Les 14 membres de la Cour de Sûreté prêtent serment devant le président de la République pour renforcer l’Etat de droit

Les quatorze (14) membres de la Cour de Sûreté, nommés par décret, ont prêté solennellement serment, ce mardi au Palais présidentiel, devant le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, déterminé à renforcer l’Etat de droit au Gabon et réactiver les autres juridictions. 

 


 
 
29/10/2008 10-11-2009 23:34

Comment adhérer à l'UJPDG-FRANCE?

Pour adhérer à l'UJPDG-FRANCE, il vous suffit d'envoyer une demande en cliquant sur le lien indiqué après les consignes suivantes:
 


 
 
29/10/2008 10-11-2009 16:15

Premier séminaire gouvernemental sur le Gabon Emergent pour bâtir une vision partagée

Le chef de l’Etat, Ali BONGO ONDIMBA, a clôturé lundi le premier séminaire gouvernemental tenu du 7 au 9 novembre à La Lopé, réuni à sa demande et qui avait pour but de partager en profondeur les contours de l’ambition du « Gabon Emergent », de créer et renforcer les conditions de la cohésion nécessaire à une équipe, a-t-on appris de sources concordantes.
 


 
 
29/10/2008 09-11-2009 10:33

Rentrée politique de l'UJPDG-FRANCE: Les Jeunes PDGistes de France font leur bilan et se félicitent du "TSUN'ALI" de l'EMERGENCE!!

Les jeunes de l’UJPDG-France se sont retrouvés le samedi 31 Octobre dernier à l’occasion de leur rentrée politique, pour débattre et tirer les leçons du dernier scrutin présidentiel ayant donné leur Candidat à l'élection présidentielle anticipée du 30 Août 2009,  Son Excellence ALI BONGO ONDIMBA vainqueur.
 


 
 
29/10/2008 08-11-2009 17:07

Le PDG, première formation politique à appliquer le régime d’incompatibilité avec le Statut général de la Fonction publique:

Dans le cadre de l’application du régime d’incompatibilité instituée par la loi 1/2005 du 4 février 2005 et portant statut général de la Fonction Publique, notamment en ses articles 64 et 65, le Parti Démocratique Gabonais, à travers le communiqué final du Bureau Politique du 5 novembre 2009 à la cité de la Démocratie à Libreville, a donné le ton en se soumettant au respect de cette loi qui somme désormais chaque fonctionnaire, de faire un choix entre ses fonctions professionnelles et celles occupées dans des associations.
 


 
 
29/10/2008 07-11-2009 11:03

Coopération: Des officiels émiratis reçus jeudi par Ali Bongo Ondimba

Une délégation des officiels des émirats arabes unis (au lieu des Saoudiens comme écrit vendredi par erreur dans le quotidien Gabon Matin) a été reçue jeudi au Palais présidentiel par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.
 


 
 
29/10/2008 06-11-2009 12:08

Communiqué Final du Conseil des Ministres du Jeudi 5 Novembre 2009: Intégral

SOUS la haute présidence du président de la République, chef de l'État, SE Ali Bongo Ondimba, un Conseil des ministres s'est tenu jeudi 5 novembre 2009 à partir de 10 heures dans la salle du Palais de la Présidence de la République. A l’entame des travaux, le Conseil a salué la visite de travail et d’amitié, qu’effectuent à LIBREVILLE, depuis le 04 et ce jusqu’au 06 Novembre 2009, Leurs Excellences : • Idriss DEBY ITNO, Président de la République du TCHAD ; • Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République du CONGO ; • François BOZIZE, Président de la République de CENTRAFRIQUE. Répondant ainsi à l’invitation de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’examen des questions d’intérêts communs. Le Conseil des Ministres s’est ensuite penché sur des questions d’ordre international et national. Sur le plan international, revenant sur la situation des enfants immigrés clandestins qui, au moment de leur reconduction vers leurs pays de provenance, ont été débarqués de l’embarcation faute d’être reconnus par les clandestins d’âge adulte et placés au Centre d’accueil d’Agondjé, le Conseil tient à réaffirmer à l’opinion nationale et internationale la ferme détermination et l’engagement du Gouvernement gabonais à lutter avec la dernière énergie contre le trafic des enfants. A cet effet, le Conseil appelle vivement les pays d’origine à coopérer avec le GABON aux fins de permettre à ces enfants abandonnés de regagner dans les meilleurs délais leurs familles d’origines. Par ailleurs, le Conseil s’est réjoui de la participation effective de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, à la réunion des Chefs d’Etat relative au 16ème Sommet du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine (UA) ; Sommet tenu le 29 Octobre 2009 dernier à ABUJA au NIGERIA. Au cours de ces assises, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA et ses pairs ont arrêté d’importantes conclusions relatives essentiellement à la situation au DARFOUR. Au plan national, le Conseil des Ministres a pris d’importantes mesures allant dans le sens de la mise en œuvre de la politique d’émergence irréversiblement engagée par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat. Ces mesures se rapportent à des questions administratives, économiques et écologiques ainsi que sociales. Sur les questions administratives, soucieux de l’émergence d’une culture citoyenne fortement ancrée, le Conseil des Ministres a décidé de : • l’institution d’une « Journée du DRAPEAU » le 09 Août de chaque année, à compter de l’année 2010, par référence à la loi n° 54/60 du 09 Août 1960 ; • l’obligation d’avoir le Drapeau national dans l’ensemble des bureaux administratifs à commencer par ceux des membres du Gouvernement qui sont tenus par ailleurs d’en disposer dans leurs résidences respectives ; le Ministre de la Défense Nationale et ceux respectivement chargés de la Culture et du Budget, ont été instruits pour prendre des mesures diligentes permettant l’effectivité de cette mesure ; • le rattachement des administrations du Contrôle d’Etat et de la Bonne Gouvernance à la Primature ; • le rattachement, à compter de ce mois de Novembre 2009, du corps de la Sécurité Pénitentiaire au Ministère de la Justice ; • le rattachement au Ministère, en charge de l’Intérieur, des administrations suivantes : - la Direction Générale de la Prévention Sectorielle ; - le Fonds de Concours pour Risques ; - la Commission de Gestion des Catastrophes ; - les Services précédemment rattachés aux Calamités Naturelles. • L’émergence d’une administration gabonaise diligente et exempte des lenteurs et autres pratiques néfastes de rétention des dossiers par certains agents publics grâce notamment à l’organisation des intérims à tous les niveaux pour garantir le principe de continuité du service public régi par l’article 5 de la loi 14/2005 portant code de déontologie de la Fonction Publique ; faute de quoi sinon des sanctions disciplinaires seront désormais appliquées. De surcroît, la rétention des dossiers et la lenteur administrative sont de nature à affecter l’objectif de promotion d’un environnement des affaires qui soit mieux attractif. Sur les questions économiques et écologiques, dans l’optique de promouvoir l’idéal d’un GABON industriel, d’un GABON des Services et d’un GABON vert, le Conseil des Ministres a décidé de : • la rationalisation de la gestion des gaz pétroliers en arrêtant le torchage desdits gaz par les Sociétés pétrolières, dès 2010, au profit des techniques nouvelles de récupération de ceux-ci, et de réinjection aux fins du renforcement de la production pétrolière d’une part, et d’autre part, du respect de nos engagements internationaux en matière de développement durable en réduisant les émissions des gaz à effet de serre, destructeurs de la couche d’ozone ; • mettre en place, à terme, un mécanisme de mise en valeur du gaz naturel notamment par la promotion d’un partenariat public - privé ; • l’interdiction, dès 2010, de l’exportation du bois en grumes au profit de la transformation locale de nos essences forestières en vue de créer davantage de richesse nécessaire à juguler le chômage notamment des jeunes et des femmes et d’exporter des produits finis et semi-finis à forte valeur ajoutée. Toutefois, cette mesure doit s’accompagner d’une réflexion globale de nature à revisiter le code forestier notamment en son article 227, ainsi qu’à redéfinir l’objet social de la SNBG et ses moyens d’action tout en imaginant des facilités fiscalo-douanières et administratives susceptibles de permettre aux investisseurs dans l’industrie du bois, de préserver leurs intérêts et de se conformer aux exigences de certification sur le marché international. Les Ministres intéressés par ces questions ont été instruits de mettre en œuvre ces mesures. Sur les questions d’intérêt social, le Conseil des Ministres s’est particulièrement préoccupé de la problématique de l’approvisionnement et de la gestion du médicament dans les structures sanitaires publiques du GABON. Il demeure en effet atypiquement paradoxal qu’en consacrant, chaque année, entre 5 et 8 milliards de francs cfa pour la fourniture des médicaments, les carences demeurent récurrentes et généralisées. Pour remédier, de façon pérenne à cette situation qui annihile l’offre de santé au GABON et affecte le principal ingrédient de l’Indice de Développement Humain (IDH), le Conseil des Ministres a décidé de commettre, dès ce mois de Novembre 2009, un audit sur les fournisseurs, la passation des marchés, les coûts, l’acheminement, le stockage, la distribution et la conservation des médicaments dans les hôpitaux et les dispensaires ainsi que sur le personnel chargé de gérer lesdits médicaments. Les conclusions de cet audit doivent alimenter la réflexion du Gouvernement quant à la définition, à compter du Budget 2010, d’un partenariat public – privé dont l’instrument partenaire sera engagé par un contrat de performance assorti d’une obligation de résultat. De la sorte, les médicaments essentiels seront à la portée du plus grand nombre des compatriotes. Dans cette optique visant l’amélioration des conditions de vie des populations, Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, a engagé, sans délai, le Gouvernement à lui soumettre des mesures de nature à soutenir les Gabonaises et les Gabonais ayant des revenus modestes.
 


 
 
29/10/2008 06-11-2009 10:59

Conseil des Ministres:Le Gabon va interdire l’exportation de son bois en grumes dès 2010/Le 9 Août desormais journée du drapeau.

Le gouvernement gabonais a pris la décision de ne plus exporter à partir de 2010 son bois en grumes, préférant une transformation locale de ses essences forestières, selon une décision du Conseil des ministres de jeudi.
 


 
 
29/10/2008 05-11-2009 22:57

Enfin, voici le Communiqué final du Conseil des Ministres du mercredi 28 octobre 2009!

Sous la haute présidence du président de la République, chef de l'État, SE Ali Bongo Ondimba, un Conseil des ministres s'est tenu hier mercredi 28 octobre 2009. A l’entame des travaux, le Président de la République, Chef de l’Etat, a informé le Conseil de l’émouvante cérémonie d’hommage et de décoration à titre posthume, en mémoire de Feu le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence El Hadj Omar BONGO ONDIMBA, avant l’ouverture des travaux du Sommet de la CEEAC tenu le 24 Octobre 2009 à KINSHASA en République Démocratique du CONGO. Aussi, le Gouvernement de la République, particulièrement sensible et très marqué par cette exceptionnelle expression d’amitié, exprime-t-il en son nom propre et au nom du peuple gabonais tout entier, sa profonde gratitude aux Hautes Autorités de la CEEAC en tête desquelles Son Excellence Joseph KABILA KABANGE, Président de la République Démocratique du CONGO, hôte des assises. La manifestation d’un tel atypique attachement, à un homme qui a consacré l’essentiel de son séjour terrestre, à la promotion et à la diffusion de l’idéal de paix, est plus que jamais la preuve d’une aspiration profonde des peuples d’Afrique en général et de la communauté citoyenne d’Afrique Centrale en particulier, à jouir de ce bien commun de l’humanité qu’est la paix. Aussi, tout en se félicitant des conclusions issues de cette importante rencontre, le Conseil s’est-il réjoui de la désignation de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, aux hautes charges de « Responsable de la mission de paix en République Centrafricaine ». Par la suite, le Président de la République, Chef de l’Etat, prenant acte du bon déroulement du scrutin présidentiel en République de TUNISIE, a adressé, en son nom propre, en celui du Gouvernement et en celui du peuple gabonais, ses vives félicitations à son homologue et frère, le Président Zine El Abidine Ben Ali, pour sa brillante réélection par le peuple tunisien. En prélude à l’organisation, pour la première fois en Afrique, d’une édition de la Coupe du Monde de Football, qui se tiendra en AFRIQUE DU SUD en 2010, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a fait faire, au trophée récompensant le vainqueur de cette importante compétition mondiale, un passage dans tous les pays qui lui sont affiliés. A ce titre, le GABON étant membre de la Confédération Africaine de Football (CAF) et de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), le tour lui revient d’accueillir, sur son sol, ce prestigieux symbole d’amitié, de fraternité et de paix entre les peuples du monde entier. La journée du Jeudi 29 Octobre 2009 sera consacrée à cet important évènement sans précédent. Aussi, le Premier Ministre Chef du Gouvernement, Monsieur Paul BIYOGHE MBA, accueillera, à l’aéroport international Léon MBA, la délégation de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) qui accompagne ce trophée avant l’exposition de celui-ci à « Gabon Expo » puis présentation à Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA. Passant à l’examen des questions de politique intérieure, et dans le prolongement des initiatives déjà amorcées en vue de l’édification, désormais irréversible quoique progressive, d’un GABON émergent, le Gouvernement de la République réaffirme sa ferme détermination à promouvoir et à consolider, conjointement, les valeurs démocratiques et celles de sauvegarde de l’Etat de droit. A ce titre, l’incompatibilité consacrée et organisée par la combinaison des articles 64 et 65 de la loi n° 1/2005, du 04 Février 2005, s’applique également aux agents publics membres des Bureaux Directeurs ou Exécutifs des Partis politiques ainsi que ceux exerçant dans les Bureaux des Fédérations sportives. Les agents publics ainsi concernés, sont tenus d’opérer et d’exprimer leur choix à brefs délais selon les formes appropriées. Dans le même sens, et en vue d’une relance optimale de l’activité économique et d’une plus grande et harmonieuse justice sociale, le Conseil des Ministres a décidé du plafonnement des rémunérations et autres avantages pécuniaires versés aux dirigeants des Sociétés d’Etat, des Sociétés d’économie mixte et ceux d’établissements publics et parapublics. Les économies que génèrera cette mesure, seront destinées au développement ou à la restructuration des entreprises pertinentes, aux fins de les rendre mieux compétitives, davantage productrices de richesse, en vue d’une salutaire expansion économique au GABON, dans la sous-région et dans le monde et, surtout, pour mettre un terme aux sollicitations des financements publics qui grèvent lourdement le Budget général de l’Etat. Ces entreprises qui deviendront ainsi performantes, offriront à la jeunesse gabonaise des meilleures perspectives d’emploi. Aussi, les plafonds mensuels ci-dessous ont-ils été fixés : • Président de Conseil d’Administration (PCA) : 3.000.000 FCFA maximum ; • Président de Conseil d’Administration (PCA) Adjoint: 2.000.000 FCFA maximum ; • Directeur Général (DG) d’entreprise : 5.000.000 FCFA maximum ; • Directeur Général Adjoint (DGA) d’entreprise et Agent Comptable d’Office et autre que ceux affectés par le Trésor public dans les Administrations publiques : 3.500.000 FCFA maximum ; • Secrétaire Général (SG) d’entreprise : 2.700.000 FCFA maximum ; • Secrétaire Général Adjoint (SGA) d’entreprise : 2.300.000 FCFA maximum ; • Directeur d’entreprise : 2.000.000 FCFA maximum ; • Directeur Adjoint d’entreprise : 1.500.000 FCFA maximum. Des études sectorielles et des textes particuliers, détermineront les montants à fixer au regard de la situation financière et sociale de chaque entreprise ou établissement, sans jamais dépasser les plafonds ci-dessus ainsi que les rémunérations à verser aux autres catégories de personnels. Dans tous les cas, ces textes préciseront et prévoiront les mécanismes permettant l’effectivité de la distinction entre les fonctions de Président de Conseil d’Administration (PCA) et celles de Directeur Général (DG) d’une entreprise ou établissement public ou parapublic concerné. Dans ce souci d’une nouvelle gouvernance privilégiant la compétence, le mérite et l’excellence, et en vue d’une meilleure maîtrise et efficacité de la dépense publique, le Conseil a arrêté, pour le début du mois de Novembre 2009, le démarrage des audits décidés par le Conseil des Ministres du Lundi 19 Octobre 2009 ; audits centrés sur les effectifs de la Fonction Publique, sur la masse salariale et les rappels ainsi que sur la dette intérieure et extérieure de l’Etat. Par ailleurs, tout en veillant à la poursuite des chantiers prioritaires en cours, et compte tenu de l’exigence de planification stratégique ainsi que des impératifs de programmation des actions gouvernementales, s’inscrivant dans la perspective d’un plan détaillé pour l’émergence du GABON durant la période 2010-2016, le Conseil des Ministres a décidé de l’élaboration des budgets sectoriels, sur la base des plafonds proposés par le Premier Ministre et arbitrés par Monsieur le Président de la République, en consacrant au moins 40 % du Budget général de l’Etat et de chaque département ministériel, aux projets d’investissement.EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALEMINISTERE DES TRANSPORTS Le Conseil des Ministres a marqué son accord pour la célébration, à Libreville, du 02 au 03 Novembre 2009, du 50ème anniversaire de l’ASECNA. Les cérémonies y relatives seront placées sous le Haut Patronage de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Chef de l’Etat.MINISTERE DE L’ECONOMIE, DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DU TOURISME Le Conseil a approuvé le report, du 06 au 08 Novembre 2009, des « Journées Portes Ouvertes » du Tourisme dont le thème retenu cette année est « Quel Tourisme pour demain au GABON ? ».SEMINAIRES ET ATELIERSLe Conseil a autorisé un certain nombre de missions à l’étranger des membres du Gouvernement. La notification de chaque mission sera faite, aux différents Ministres, par le Secrétariat Général du Conseil des Ministres. NOMINATIONSEnfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes : PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE - Conseillers Spéciaux, chargés de Missions du Président de la République : MM. o Jean Yves TEALE ; o Patrice OTHA ; o Jean KOUMBI GUIYEDI ; o Cheikh MODIBO DIARA ; o Guy ROSSATANGA RIGNAULT ; o Louis Gabriel PAMBO ; o Mikael MOUSSA ADAMOU ; o Jean Pierre NDONG OWONO. - Aides de Camp du Président de la République o Commandant Major NGOUONI ONDEA Macaire ; o Commandant Major OWOUMOSSIELE Jean ; o Sous Lieutenant NDONG AMVAME Jean Luc. DIRECTION GENERALE DU PROTOCOLE D’ETAT - Directeurs Généraux Adjoints : o M. Sylver Abubakar MINKO MI SEME ; o Mme Sophie APIDANGOYE.GRANDE CHANCELLERIE DES ORDRES NATIONAUX - Grand Chancelier des Ordres Nationaux :Vice Amiral d’Escadre MAVOUNGOU Ignace Martin, en remplacement du Général d’Armée OSSIBA Ambroise.MINISTERE DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FAMILLE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE - Directeur Général Adjoint 2 : Dr. René ENOMBO, en remplacement du Dr. MBOUROU ETOMBA. CENTRE HOSPITALIER DE LIBREVILLE DIRECTION GENERALE - Directeur Général Adjoint 2 : M. Ponce KOUELY. DIRECTION GENERALE DE LA FAMILLE - Directeur Général Adjoint : Mme Clémence KOUMAKPAYI LAFIFA. DIRECTION GENERALE DU BIEN-ETRE - Directeur Général Adjoint : Mme ISSA POULERA. DIRECTION GENERALE DE LA PROMOTION DE LA FEMME - Directeur Général : Mme Caroline ONDO NDONG née MEZUIE.MINISTERE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT, LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, DE L’INTEGRATION REGIONALE ET DU NEPAD, CHARGE DES DROITS DE L’HOMME DIRECTION GENERALE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT - Directeur Général Adjoint : M. Joseph MIKALA. DIRECTION GENERALE DES DROITS DE L’HOMME - Directeur Général Adjoint 1 : M. Mathieu EKWA NGUI. MINISTERE DE LA CULTURE, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DES LOISIRS SECRETARIAT GENERAL - Secrétaire Général : M. Désiré TAPOYO, en remplacement de M. Louis Gabriel PAMBO. AGENCE NATIONALE DE PROMOTION ARTISTIQUE ET CULTURELLE (ANPAC) DIRECTION GENERALE - Directeur Général : M. Lambert EDOU. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE CABINET CIVIL DU MINISTRE - Chef de Cabinet : M. MVOUBOU MAKAYA Michel Archange. - Conseillers techniques : Mmes o OYE NGUEMA épouse BIYOGHE NKOUELE Bernadette ; o AWORET OBERDENO Régina épouse AMBOUROUET-ONANGA. - Conseiller financier : M. NDJOUNDOU Jean Claude. - Conseiller en Communication : M. PAMBO MAKANGA Bernard. - Conseiller diplomatique : M. NDIMINA DABOU Fabien Omer. - Chargé d’Etudes : M. MBODO MOUBAMBA Bernard. - Secrétaire Particulière : Mme NGOMA TENGO TCHIAMA Madeleine. - Secrétaire de Cabinet : Mme TOULA MOUISSOU Hortense. - Secrétaire Particulière du Directeur de Cabinet Civil : Mme OKILI Eliane Béatrice. - Aide de Camp du Ministre : Capitaine LIKASSA Clovis. - Directeur de Cabinet Militaire : Général de Corps d’Armée TCHIBINDA Fernand.
 


 
 
29/10/2008 05-11-2009 14:23

Le Premier Ministre Paul Biyoghe Mba à Franceville pour l’inauguration d’un terminal multi nodal

Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, effectuait une brève visite à Franceville (sud-est), jeudi pour l’inauguration du terminal multi nodale de la localité. LIBREVILLE (AGP) – Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, effectuait une brève visite à Franceville (sud-est), jeudi pour l’inauguration du terminal multi nodale de la localité. La mise en service de cet outil en prolongement du terminal d’Owendo, permettra au Gabon de devenir le passage incontournable du trafic destiné à la sous-région, a indiqué mercredi dernier, le vice-président du conseil d’administration La mise en service de cet outil en prolongement du terminal d’Owendo, permettra au Gabon de devenir le passage incontournable du trafic destiné à la sous-région, a indiqué mercredi dernier, le vice-président du conseil d’administration de la Société du terminal à conteneurs du Gabon (STCG). Le Terminal multi nodal viendra grossir les infrastructures du port sec, du chef-lieu de la province du Haut-Ogooué, située dans les environs de la gare ferroviaire. L’inauguration du terminal multi nodal de Franceville arrive après celui du terminal à conteneurs du port d’Owendo intervenu mercredi. Une inauguration effectuée par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba. Source: IM/JRD (AGP)
 


 
 
29/10/2008 04-11-2009 11:05

Aviation: Le Président Ali Bongo Ondimba pose la première pierre de la future tour de contrôle de l’aéroport de Libreville

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a précédé mardi à la pose de la première pierre de la future tour de contrôle de l’aéroport international de Libreville, a constaté l'AGP.
 


 
 
29/10/2008 03-11-2009 20:53

Son Excellence Ali Bongo Ondimba a présidé un conseil supérieur de la magistrature ce mardi: Les Nominations

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a présidé mardi à Libreville, un conseil supérieur de la magistrature en sa qualité de président du Conseil supérieur de la magistrature, indique le communiqué final ayant sanctionné les travaux dont l’AGP a reçu copie. Le ministre de la Justice, Anicette Nanda Oviga à l’entame de la réuni a exprimé sa joie de voir inscrite la justice au centre des préoccupations du président de la République et de l’action du gouvernement, indique le communiqué.
 


 
 
29/10/2008 03-11-2009 16:13

Haut-Ogooué-politique : Le PDG renouvelle ses bureaux de Fédérations de Franceville

FRANCEVILLE (AGP) - Le Secrétaire provincial du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) du Haut-Ogooué, Rigobert Onkassa Edhouba, a procédé dimanche à Franceville au renouvellement des bureaux des fédérations de la Commune de Franceville et du département de la Passa conformément aux dispositions statutaires de cette formation politique. Au total, huit bureaux des fédérations soit 5 pour la commune et 3 pour le département ont été pourvus sur la base des listes retenues par consensus. Au terme de ces trouvailles entre ''Pédégistes'', M. Onkassa Edhouba a appelé au resserrement des rangs en se mettant résolument au travail afin que le parti rayonne dans les différentes fédérations. Il a invité les nouveaux responsables des fédérations à cultiver l'unité et l'entente et à apporter chacun sa contribution à la construction de l'édifice en s'attelant à la redynamisation de l'action du Parti dans leurs sphères politiques. Il a exhorté les militants du PDG à être solidaires tout en stigmatisant le repli identitaire ayant cours dans certaines fédérations et a demandé à tous de travailler conformément aux dispositions des statuts et règlement intérieur du parti et des orientations données par les instances supérieures de cette formation politique afin de préparer sereinement les législatives de 2011. M. Onkassa Edhouba a dénoncé les comportements défiants de certains ''camarades'' et a promis de sanctionner les militants qui s'illustreront par une indiscipline avérée. Ainsi, les secrétaires fédéraux retenus lors du renouvellement de dimanche et qui auront la charge de booster le militantisme dans les 9 fédérations de Franceville et de la Passa sont, pour la fédération du 1er arrondissement, Edgar Malibala, pour la fédération ''A'' du 2ème arrondissement, Roger Ayouma, la fédération ''B'' du 2ème Arrondissement, Chabanel Mbou, fédération 3ème Arrondissement, Jean Baptiste Ossou, fédération 4ème Arrondissement, Jean Félix Tchié, fédération Kassa (département), Antoine Samandjoungoué, fédération Djoumou (...) Ferdinand Mvou Oyougou, fédération Lékabi, Jean Steve Obaka Ngari.
 


 
 
29/10/2008 03-11-2009 09:44

Politique-PDG : Le secrétaire général du PDG se dit optimiste quant aux prochaines élections partielles

Faustin Boukoubi, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), le parti au pouvoir au cours d’un entretien avec l’AGP s’est déclaré lundi à Libreville optimiste dans la perspective des prochaines élections partielles pointant à l’horizon suite en grande partie à l’exclusion de plusieurs anciens hiérarques du parti consécutive à la dernière élection présidentielle du 30 août dernier, remporté haut la main par le candidat du PDG, Ali Bongo Ondimba.

 


 
 
29/10/2008 02-11-2009 19:06

Concertation Ministère-Partis politiques : POUR L’APPLICATION INTEGRALE DE LA LOI 1/2005 SUR LE REGIME D'INCOMPATIBLITE

Le Ministre en charge de l’Intérieur, M. Jean François Ndongou était ce lundi 2 novembre 2009, face aux responsables des partis politiques (majorité et opposition) et associations reconnus pour discuter de la mise en application imminente de la loi 1/2005, relative au statut général de la fonction publique en République gabonaise et qui indique clairement l’incompatibilité pour ces agents, à occuper des postes de responsabilités dans d’autres domaines que le leur.
 


 
 
29/10/2008 01-11-2009 12:09

Politique/Rencontre : LES PARTIS DE LA MAJORITE UNANIMES POUR LA REVISION DE LA CHARTE

Avant d’évoquer cette demande, Jean Boniface Assélé dont le parti s’était fortement impliqué dans le soutien du candidat du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) s’est réjoui du résultat final obtenu par ce dernier et l’a encouragé à faire preuve de rigueur dans la gestion des affaires du pays.