FORCE D'AVANT-GARDE DU PARTI DÉMOCRATIQUE GABONAIS

UNION DES JEUNES DU PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS:LA FORCE AVANT-GARDE

29/10/2008 30-06-2010 14:56

A l'Attention de toute la communauté gabonaise de la diaspora:Reportage sur le Gabon à partir de ce soir dans tous les médias.

Un reportage d'une grande importance scientifique pour le Gabon et la communauté scientifique internationale, passe ce soir et durant toute la semaine sur les chaines et journaux suivants :
 


 
 
29/10/2008 30-06-2010 09:10

Le Président Ali Bongo Ondimba à Kinshasa pour le cinquantenaire de la République Démocratique du Congo

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba est arrivé mardi après-midi à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC) pour assister aux festivités marquant le 50ème anniversaire de cette ancienne colonie du royaume de Belgique, a appris l’AGP de source proche de la délégation présidentielle gabonaise.
 


 
 
29/10/2008 29-06-2010 15:31

Urgent:Un avion de la N2AG perd son train avant à l’atterrissage à Port-Gentil, aucun blessé

Un avion bimoteur de type Beech Craft 1900-D de la compagnie aérienne privée la Nouvelle 2AG a perdu son train avant lundi, à l’aéroport de Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, alors qu’il effectuait une manœuvre sur la piste pour entrer sur le parking de stationnement, rapporte à la Une le quotidien progouvernemental Gabon Matin.
 


 
 
29/10/2008 28-06-2010 15:56

Sylvia Bongo Ondimba à l'écoute des Jeunes Gabonais de la Diaspora:L'Excellence et la Formation au centre des discussions

C'est le mardi 22 juin 2010, au sein la Maison des Polytechniciens 12 rue de Poitiers, qu'une centaine d’étudiants parfois représentés par les présidents d'associations de plusieurs villes de provinces, des jeunes entrepreneurs ou diplômés, et ressortissants Gabonais venus de toute la  France (Dijon, Nantes, Toulouse, Marseille, Lyon, Montpellier, Pau, Aix, Auxerre, Saint Etienne, Besançon, Clermont Ferrant ect...), ont eu l’honneur de recevoir, à l'initiative de son cabinet de travail,  la visite de notre Première Dame, Madame Sylvia BONGO ONDIMBA qu' accompagnaient, Messieurs Etienne MASSARD MAKAGA et Jean-François THARDIN, respectivement Président de la Commission National des Bourses et Stages et par ailleurs Conseiller du Président de la République, Chef de l'Etat pour l'Environnement et la Formation , et Directeur Général de la Direction Générale des Bourses et Stages.
 


 
 
29/10/2008 25-06-2010 15:35

COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 24 JUIN 2010

Sous la Haute présidence de Son Excellence le président de la République, chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Conseil des Ministres s’est tenu hier Jeudi 24 juin 2010 à 10 heures dans la salle habituelle au Palais de la présidence de la République. A l’ouverture des travaux, le Conseil des Ministres, profondément marqué par des drames qui ne cessent d’endeuiller des peuples frères, a exprimé sa compassion et présenté, en son nom et en celui du peuple gabonais, ses condoléances et sa solidarité, aux autorités et aux peuples frères de France et du Congo, violemment frappés respectivement par :
 


 
 
29/10/2008 24-06-2010 14:53

Le secrétaire général des Nations Unies à Libreville ce Mercredi pour 48 heures

Le secrétaire général de l’ONU arrivera mercredi prochain à Libreville pour une visite de 48h, a-t-on appris jeudi de source onusienne dans la capitale gabonaise. Selon le communiqué de la représentation locale du Programme des nations unies pour le développement (PNUD), le patron de l’ONU dès son arrivé tôt mercredi, sera reçu en audience par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Dans la même journée il prononcera un discours à l’Assemblée nationale. Dans l’après-midi, M. Ban Ki-moon visitera un centre d’accueil pour enfant abandonné dans la banlieue nord de Libreville et donnera ensuite une conférence de presse avant de quitter le Gabon. C’est la première visite que va effectuer le secrétaire général de l’ONU au Gabon depuis qu’il occupe ses fonctions.
 


 
 
29/10/2008 23-06-2010 12:08

Le Président ALI BONGO ONDIMBA sur le terrain pour vérifier l'état d'avancement des travaux de la CAN 2012

Le président de la République s’est rendu sur différents chantiers où des structures hôtelières et sportives devant accueillir les manifestations de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football édition 2012 que notre pays co-organisera avec la Guinée équatoriale sont construites pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux. Le président de la République Ali Bongo Ondimba, qui a effectué cette visite accompagné du premier ministre Paul Biyoghé Mba, de quelques membres du gouvernement, notamment le ministre des Sports René Ndemezo’o Obiang, ainsi que des membres du Cocan, entendait constater de visu l’état d’avancement des différents chantiers lancés, au-delà des rapports qui lui parviennent régulièrement. ‘’ Il était important que nous puissions un peu faire la visite des différents sites. Vous savez que le projet de la CAN 2012 est un projet d’importance. C’est un projet national. J’ai voulu moi-même aller m’assurer du travail qui se fait. Vous le savez si bien, on reçoit des rapports. La meilleure chose c’est d’aller voir soi-même’’, a déclaré Ali Bongo Ondimba, au cours de cette visite, promettant de se repartir sur les lieux tous les six mois. Le chef de l’Etat a exprimé sa satisfaction pour le volume des travaux qui s’effectue actuellement dans l’ensemble des sites visités. Il s’est particulièrement réjoui de ce qui est entrain de se faire au stade de l’Amitié sino-gabonaise dont le maître d’ouvrage est la société de construction de Shangai qui a déjà réalisé un premier niveau des tribunes, contrairement au stade Omnisport où les chose semblent un peu piétiner. Le chef de l’Etat a également marqué sa satisfaction au terme de l’étape de Nzeng Ayong où neuf des dix villas pavillonnaires devant logés les équipes sont déjà quasiment érigées. Enfin, au Mont de Cristal, la structure hôtelière présente désormais un visage neuf. Cependant, quelques petits travaux de finition restent à achever. Ali Bongo Ondimba, qui s’est entretenu longuement avec les différents acteurs du projet CAN 2012, estime que le chronogramme des tâches à réaliser contenues dans leurs cahiers de charges respectifs tiennent pour l’instant la route. Ce qui a visiblement rassuré la première autorité du pays en dépit de la dénonciation des actes de sabotages occasionnés par certains compatriotes à l’endroit où se construit le nouvel édifice de l’Omnisport. ‘’Je peux assurer que cela progresse correctement malgré ce qu’il faut quand même déplorer notamment pour le cas du stade Omnisport où des tentatives répétées de sabotage m’ont été signalés. Cela n’honore pas les gens qui le font. Ce sont des compatriotes qui se comportent très mal et qui n’ont aucun sens patriotique et qui, malheureusement pour un évènement comme celui là, qui normalement, doit rassembler tous les gabonais s’activent négativement’’, a souligné le chef de l’Etat, avant d’appeler au soutien total du peuple gabonais à ce projet qui revêt un caractère national. ‘’En dehors donc de ces faits qui sont déplorables et qui n’engagent que ceux qui en sont à l’origine, les choses marchent bien. Nous avons besoin de tout le soutien des populations gabonaises. C’est un évènement national, c’est notre évènement national, c’est notre CAN. Et elle aura bien lieu’’, a-t-il conclu. Notons qu’à côté du stade de l’Amitié sino-gabonaise, un hôtel attenant y est prévu. D’ailleurs les fondations de ce somptueux bâtiment d’une capacité de cinquante chambres ont commencé. Il sera livré en septembre 2011, à peu près dans la période où nombres de projets liés à la CAN 2012 seront définitivement achevés, c'est-à-dire dans dix sept mois. En rappel, les stades Omnisport et Angondjé auront chacun une capacité de 40 milles places. Alors que celui de Franceville contiendra 20 mille places. En revanche, les stades d’entraînements disposeront des tribunes à partir de 500 places. Selon la CAF, outre les structures d’accueil et d’autres corollaires liés à l’organisation d’une CAN, le Gabon et la Guinée Equatoriale doivent impérativement chacun se doter de deux stades de compétitions et deux d’entraînements six mois, avant le coup d’envoi du tournoi pour recevoir cette manifestation de football africain.
 


 
 
29/10/2008 22-06-2010 10:00

La question de l'aide extérieur met le gouvernement et les bailleurs de fonds autour de la table

Le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a présidé hier à la Chambre de Commerce de Libreville, la première réunion du Comité conjoint d’orientation stratégique et de concertation, réunissant gouvernement et bailleurs de fonds sur l’aide extérieure. Le Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, a présidé hier à Libreville, la première réunion du Comité conjoint d’orientation stratégique, en présence de quelques membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers du Gabon (bailleurs de fonds), ainsi que des diplomates accrédités dans notre pays. La rencontre a eu lieu à la Chambre de Commerce et visait, entre autres objectifs, d’accroître l’efficacité de l’aide au développement et de s’assurer de la cohérence des programmes en matière d’aide extérieure. Paul Biyoghé Mba a indiqué à l’ouverture des travaux qu’il était question de mieux coordonner, ensemble avec les bailleurs des fonds, les ressources extérieures, de partager l’information, et surtout, de recibler toutes ces ressources vers les grands chantiers arrêtés par le gouvernement. Selon le chef du gouvernement, le Gabon a longtemps évolué de manière informelle sur la coordination et l’harmonisation de l’aide extérieure. ’’Cette attitude a été peu rationnelle lorsqu’on regarde les sommes drainées par l’aide’’, a relevé Paul Biyoghé Mba dans son discours. Cette rencontre était également une occasion de discuter de la question cruciale des fonds de contrepartie qui constituent un goulot d’étranglement dans la mise en œuvre des projets ou encore le déficit en données statistiques à jour, essentielles à la programmation et à l’évaluation des projets de développement. Au regard des efforts déjà fournis par le gouvernement, les bailleurs de fonds ont assuré les autorités gabonaises de leur appui dans les projets de développement. Pour assurer une bonne coordination (comme les bailleurs de fonds l’ont toujours souhaité), un arrêté signé le 28 avril par Premier ministre a permis de mettre en place un cadre de concertation, d’harmonisation et de suivi de cette aide, avec entre autres pour missions de procéder à l’orientation stratégique de l’aide extérieure, de cadrer cette aide avec les priorités définies par le gouvernement, notamment en rapport avec le Document de stratégie de la croissance et de réduction de la pauvreté (DSCRP). Présidé par le Premier ministre, le Comité conjoint d’orientation stratégique et de concertation comprend le ministre chargé de l’Economie, celui du Budget et des Comptes publics, plusieurs autres ministres sectoriels concernés, ainsi que les partenaires techniques et financiers. La mise en place de ce comité s’inscrit dans l’esprit des Déclarations de Rome et de Paris sur l’harmonisation et l’efficacité de l’aide. Ce cadre de concertation, considéré comme une Cellule de coordination, permet de faciliter et d’assurer l’animation et la circulation des informations. Ceci participe aussi, selon le chef du gouvernement, à l’amélioration du climat des affaires et au développement des moyens de communication et de ressources humaines. ’’J’insiste sur l’impérieuse nécessité qu’il y a d’adopter une approche pragmatique d’évaluation et de suivi de nos activités’’, a souligné le Premier ministre. De son côté, le coordonnateur résident des Nations unies, Nadir Hadj-Hammou, a jugé cette rencontre très positive. ’’Ceci est d’autant plus important que le Gabon s’est engagé d’une manière déterminante dans un processus qui vise à faire de lui un pays émergent’’, a-t-il déclaré. Non sans appeler le gouvernement à une utilisation appropriée et efficiente des ressources financières et techniques du pays. ’’Une bonne coordination de l’aide va de pair également avec l’existence de cadres et outils de planification, de gestion et de suivi adaptés aux nouvelles priorités du Gabon’’, a ajouté le représentant du PNUD. Et au Premier ministre d’ajouter : ’’Je peux vous rassurer que l’Etat mobilisera les moyens nécessaires afin de faciliter l’atteinte des objectifs assignés à chacun des organes inclus dans l’arrêté que j’ai signé’’. Ce comité devrait se réunir à nouveau en novembre prochain.
 


 
 
29/10/2008 21-06-2010 13:36

Urgent à l'attention des boursiers gabonais de France:Les bourses seront payées et la suspension est levée

La rédaction de l'UJPDG de FRANCE vient de recevoir en copie, le message adressé aux étudiants boursiers gabonais de France sur le versement de leurs allocations des mois de Juillet et Aôut.Voici la teneur du message:

 


 
 
29/10/2008 21-06-2010 07:57

La Première Dame du Gabon s'imprègne des réalités du Gabon profond

L’épouse du chef de l’Etat Sylvia Bongo Odimba a rencontré les populations de Ntoum, Ekouk, Affockbidji, Metoghé, Bouboué, Lastourville, Matsatsa et Franceville, au cours d’un périple effectué par voie terrestre pendant trois jours au cours desquels  elle en a profité pour offrir plusieurs dons en soutien aux populations qu’elle a rencontré.
 


 
 
29/10/2008 19-06-2010 01:41

Communiqué Final du Conseil des Ministres du Jeudi 17 juin 2010

Sous la Haute présidence de Son Excellence le président de la République, chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Conseil des Ministres s’est tenu hier Jeudi 17 juin 2010 à 10 heures dans la salle habituelle au Palais de la présidence de la République.
 


 
 
29/10/2008 15-06-2010 11:45

La Cour constitutionnelle confirme les résultats des législatives et sénatoriales partielles du 6 juin

La Cour constitutionnelle a confirmé vendredi dernier, les résultats des élections législatives et sénatoriales partielles du 6 juin, rendus publics mercredi par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou.
 


 
 
29/10/2008 12-06-2010 16:57

Avis de décès et programme des obsèques de Monsieur Jean Baptiste PEA

Le clan NDZIA, les familles : ASSELE, NGOULAKIA, DONA, NGAKOURA, NKAMA DABANY, NDJAVE NDJOYE, DJOUE DABANY, MBOU, ABEKE, ADIRAT, ABOUMANGOLI DONA, NGABALI, AYOUMA,NGUETSARA, les enfants PEA et petits-enfants DONA, ont la profonde douleur d’annoncer aux parents, amis et connaissance de Libreville, Port-Gentil, Franceville, Akiéni, Kabaga, Ongali, Moanda, Abila, Obegué, Souba, Léconi, Ngouoni, Kassiélé 2 et Bongoville, le décès survenu Samedi 05 Juin 2010 à l’hôpital d’Instruction des Armées de Libreville, de leur frère, fils, neveu ,oncle et pèreJean BAPTISTE PEA ».
 


 
 
29/10/2008 11-06-2010 10:13

Feu Omar Bongo Ondimba : un homme au destin exceptionnel, les Jeunes de l'UJPDG défilent pour sa mémoire à Libvreville

Un défilé des jeunes du parti démocratique gabonais (PDG) et une projection du film, mercredi au palais des congrès de Libreville, sur les œuvres de feu président Omar Bongo Ondimba ont marqué la deuxième journée, commémorant le 1er anniversaire du décès du deuxième président de la république gabonaise organisée par le PDG et qui a vu la présence du camarade président de cette formation politique.

 


 
 
29/10/2008 10-06-2010 01:31

8 Juin 2009-8 Juin 2010, 1 an déjà que notre Président Fondateur Omar Bongo nous a quitté:L'UJPDG-France retrace son parcours

 Né sous le nom d'Albert-Bernard Bongo dans la province du Haut-Ogooué à Lewaï (depuis rebaptisée Bongoville), El Hadj Omar Bongo Ondimba est le benjamin d'une famille d'agriculteurs de douze enfants, issue des ethnies Batéké du Congo-Brazzaville (à l'époque Congo et Gabon formait une même entité) et Obamba. À sept ans, il perd son père, puis, à douze ans, sa mère. Il effectue ses études primaires et secondaires au Congo.

 


 
 
29/10/2008 09-06-2010 01:14

8 Juin 2009-8 Juin 2010, 1 an déjà que notre Président Fondateur Omar Bongo nous a quitté:L'UJPDG-France retrace son parcours

 Né sous le nom d'Albert-Bernard Bongo dans la province du Haut-Ogooué à Lewaï (depuis rebaptisée Bongoville), El Hadj Omar Bongo Ondimba est le benjamin d'une famille d'agriculteurs de douze enfants, issue des ethnies Batéké du Congo-Brazzaville (à l'époque Congo et Gabon formait une même entité) et Obamba. À sept ans, il perd son père, puis, à douze ans, sa mère. Il effectue ses études primaires et secondaires au Congo.

 


 
 
29/10/2008 09-06-2010 01:10

8 Juin 2009-8 Juin 2010, 1 an déjà que notre Président Fondateur Omar Bongo nous a quitté:L'UJPDG-France retrace son parcours

 Né sous le nom d'Albert-Bernard Bongo dans la province du Haut-Ogooué à Lewaï (depuis rebaptisée Bongoville), il est le benjamin d'une famille d'agriculteurs de douze enfants, issue des ethnies Batéké du Congo-Brazzaville (à l'époque Congo et Gabon formait une même entité) et Obamba. À sept ans, il perd son père, puis, à douze ans, sa mère. Il effectue ses études primaires et secondaires au Congo.

 


 
 
29/10/2008 09-06-2010 01:09

8 Juin 2009-8 Juin 2010, 1 an déjà que notre Président Fondateur Omar Bongo nous a quitté:L'UJPDG-France retrace son parcours

 Né sous le nom d'Albert-Bernard Bongo dans la province du Haut-Ogooué à Lewaï (depuis rebaptisée Bongoville), il est le benjamin d'une famille d'agriculteurs de douze enfants, issue des ethnies Batéké du Congo-Brazzaville (à l'époque Congo et Gabon formait une même entité) et Obamba. À sept ans, il perd son père, puis, à douze ans, sa mère. Il effectue ses études primaires et secondaires au Congo.

 


 
 
29/10/2008 09-06-2010 01:09

8 Juin 2009-8 Juin 2010, 1 an déjà que notre Président Fondateur Omar Bongo nous a quitté:L'UJPDG-France retrace son parcours

 Né sous le nom d'Albert-Bernard Bongo dans la province du Haut-Ogooué à Lewaï (depuis rebaptisée Bongoville), il est le benjamin d'une famille d'agriculteurs de douze enfants, issue des ethnies Batéké du Congo-Brazzaville (à l'époque Congo et Gabon formait une même entité) et Obamba. À sept ans, il perd son père, puis, à douze ans, sa mère. Il effectue ses études primaires et secondaires au Congo.

 


 
 
29/10/2008 09-06-2010 01:09

8 Juin 2009-8 Juin 2010, 1 an déjà que notre Président Fondateur Omar Bongo nous a quitté:L'UJPDG-France retrace son parcours

 Né sous le nom d'Albert-Bernard Bongo dans la province du Haut-Ogooué à Lewaï (depuis rebaptisée Bongoville), il est le benjamin d'une famille d'agriculteurs de douze enfants, issue des ethnies Batéké du Congo-Brazzaville (à l'époque Congo et Gabon formait une même entité) et Obamba. À sept ans, il perd son père, puis, à douze ans, sa mère. Il effectue ses études primaires et secondaires au Congo.

 


 
 
29/10/2008 09-06-2010 01:08

8 Juin 2009-8 Juin 2010, 1 an déjà que notre Président Fondateur Omar Bongo nous a quitté:L'UJPDG-France retrace son parcours

 Né sous le nom d'Albert-Bernard Bongo dans la province du Haut-Ogooué à Lewaï (depuis rebaptisée Bongoville), il est le benjamin d'une famille d'agriculteurs de douze enfants, issue des ethnies Batéké du Congo-Brazzaville (à l'époque Congo et Gabon formait une même entité) et Obamba. À sept ans, il perd son père, puis, à douze ans, sa mère. Il effectue ses études primaires et secondaires au Congo.

 


 
 
29/10/2008 09-06-2010 01:08

8 Juin 2009-8 Juin 2010, 1 an déjà que notre Président Fondateur Omar Bongo nous a quitté:L'UJPDG-France retrace son parcours

 Né sous le nom d'Albert-Bernard Bongo dans la province du Haut-Ogooué à Lewaï (depuis rebaptisée Bongoville), il est le benjamin d'une famille d'agriculteurs de douze enfants, issue des ethnies Batéké du Congo-Brazzaville (à l'époque Congo et Gabon formait une même entité) et Obamba. À sept ans, il perd son père, puis, à douze ans, sa mère. Il effectue ses études primaires et secondaires au Congo.

 


 
 
29/10/2008 07-06-2010 12:09

Décès d'Oliver NGOMA et Messe de requiem en mémoire du feu Président Omar BONGO ONDIMBA

L'UJPDG-FRANCE a le regret de vous annoncer le décès survenu  ce matin à Libreville, de Monsieur Oliver NGOMA, grand artiste producteur  international, et Directeur de la Télévision à la RTG chaine 2. Nous présentons à sa famille et ses fans, nos condoléances les plus attristées et les assurons de tout notre soutien.
 


 
 
29/10/2008 05-06-2010 16:56

Décès de Monsieur Jean Batiste PEA, Cadre du Parti Démocratique Gabonais et père de Vivien PEA,Délégué Fédéral de l'UJPDG-FRANCE

L'UJPDG-FRANCE à la profonde douleur d'annoncer aux camarades militants, parents, amis et connaissance du décès survenu à l'Hôpital d'Instruction des Armées de Libreville, de Monsieur JEAN BATISTE PEA, ancien Directeur Général de l'OPRAG et Commissaire Général de SETRAG(Ancien OCTRA), père de notre camarade Délégué Fédéral VIVIEN AMOS PEA
 


 
 
29/10/2008 04-06-2010 14:19

Communiqué Final du Conseil des Ministres du Jeudi 03 Juin 2010

Sous la Haute présidence de Son Excellence le président de la République, chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Conseil des Ministres s’est tenu hier Jeudi 03 Juin 2010 à 10 heures dans la salle habituelle au Palais de la présidence de la République.
 


 
 
29/10/2008 04-06-2010 11:10

Mayila, Myboto, Mba Obame et Bertrand Bekale adeptes de la danse du crabe/Les candidats de l’ UN(Usurpateurs Nationaux) en panne

La versatilité dont on accuse à tort ou à raison Paul Mba Abessole n’est pas l’apanage du seul leader du Rassemblement pour le Gabon (RPG). Au contraire, elle est la chose la mieux partagée parmi les poids lourds de la vie politique nationale, au regard des jeux d’alliances et défections constatées au fil de l’histoire récente de notre pays. La danse du crabe ressemble étrangement à la danse du tango où l’on fait un pas devant un pas derrière. Le président du rassemblement pour le Gabon (RPG), le père Paul Mba Abessole serait, dit-on , un adepte de cette drôle de danse. Il n’est pas certain que le parallèle établi, entre le comportement politique de Paul Mba Abessole et la danse du crabe, par les responsables de l’opposition gabonaise, soit ni du meilleur goût ni de la meilleure eau. On en est là en attendant le moment que l’opposition compte élever le niveau du débat politique. Mba Abessole, dit-on, porte des pathologies de la versatilité. Soit ! Et les autres ? N’ont-ils pas une histoire ? Maître Louis Gaston Mayila, par exemple, a commencé sa carrière politique avec le parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) dans les années 70. Mais les antagonismes entre jeunes loups au sein du PDG l’ont poussé dehors en 1990. Sous prétexte de l’avènement du multipartiste, il crée le parti de l’unité du peuple (PUP) dont il est le président jusqu’en 2003.
 


 
 
29/10/2008 03-06-2010 20:44

Deux nouvelles routes pour désenclaver Kinguélé:Ali Bongo Ondimba passe à l'acte après sa visite dans ce quartier librevillois

Deux mois après la visite du président Ali Bongo au quartier Kinguélé, au centre de Libreville, le gouvernement a décidé de construire deux routes pour désenclaver cette zone.
 


 
 
29/10/2008 02-06-2010 21:42

Sommet Afrique France : Sous le signe du renouveau avec à la clé le texte intégral de la déclaration des Chefs d'Etat

Le 25ème sommet Afrique- France s’est tenu durant deux jours  à Nice, au Sud de la France, en présence de trente-huit chefs d’Etat, dont le président gabonais Ali Bongo Ondimba, sous le signe du renouveau de la relation franco-africaine.
 


 
 
29/10/2008 01-06-2010 10:26

A l'Attention de tous les étudiants gabonais:Offre de bourses d'études sous forme de contrats pour des doctorants

La Centre National de Recherche Scientifiquede France lance un programme de Bourses d'études destinées exclusivement à des étudiants issus des pays en voie de développement. Voici les détails de ces offres que l'UJPDG-FRANCE vous propose dans les détails: