VEF Blog

Titre du blog : FORCE D'AVANT-GARDE DU PARTI DÉMOCRATIQUE GABONAIS
Auteur : UJPDG-France
Date de création : 19-10-2008
 
posté le 13-09-2011 à 08:17:28

ALI BONGO ONDIMBA RASSURE ET MET LE HAUT-OGOUÉ EN CONFIANCE:REPORTAGE

Arrivée à l’aéroport international de M’véngué de Franceville, le dimanche en fin de matinée, le Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA a été chaleureusement accueilli par les populations du Haut-Ogooué, venues de tous les départements pour l’ovationner et lui témoigner la marque de leur adhésion à sa politique de développement du pays, novatrice et pragmatique.
 


 

Tout Haut-Ogooué a effectué le déplacement de l’aéroport international de M’vengué pour acclamer le Chef de l’Etat à sa descente d’avion. Autorités administratives (Militaires et civils, politiques), étaient rassemblées comme une seule personne pour saluer le n°1 gabonais qui foule le sol altogovéen (population du Haut-Ogooué), en vue d’y tenir jeudi prochain le 7ème Conseil des Ministres délocalisés. Celui-ci sera d’abord précédé par une tournée républicaine à travers toute la province.

 

Les groupes sociaux culturels conduits par la diva de la musique gabonaise, Patience Dabany, par ailleurs mère du Chef de l’Etat, et appelée communément «  La Mama  », n’ont ménagé aucun effort pour offrir à toute la délégation officielle un accueil exceptionnel et mémorable.

 


 

Cet accueil, aux dire de nombreuses personnes, a permis au Chef de l’Etat de tâter le pool et de mesurer la confiance en lui placée par ces populations qui souhaitent voire leur condition de vie améliorées, mais aussi, il lui permet de mesurer la température des relations qu’il a avec sa province natale.

 


 

C’est dans une liesse populaire que la délégation présidentielle a quitté l’aéroport international de M’vengué (Franceville), pour se rendre à Boumango, première étape officielle de la tournée républicaine du Président de la République dans la province du Haut-Ogooué qui sera marqué le 15 septembre par la tenue du 7ème Conseil des Ministres délocalisé.

 

Au cours du grand meeting que le Président de la République a tenu, le 11 septembre 2011 sur la place dite de l’indépendance de Franceville, capitale provinciale du Haut-Ogooué (sud-est) dans le cadre de la 7ème étape de la tournée républicaine, la population de cette Province s'est reconnue parfaitement en l’Emergence.

 


 

La population a investi, telle une armée de fourmis, pour  écouter et échanger directement avec le Président de la République sur plusieurs de leurs préoccupations, ainsi que lui témoigner de leur adhésion totale à la politique émergente qu’il a proposée à ses compatriotes

 

Pour la population, les prochaines élections législatives ne seront qu’une formalité pour le PDG qui devra consolider sa large majorité au Parlement.

 


 

Ravi par cette marque de reconnaissance envers son action, Ali BONGO ONDIMBA qui venait de recevoir les attributs du pouvoirs de ses ancêtres, a longuement rappelé le caractère sacré de l’unité nationale.

 

Le Chef de l’Etat a déclaré que le Gouvernement continuera à remplir au mieux sa mission envers la population.  Le problème majeur étant celui de l’Education, la formation des jeunes, la prise en charge des populations vulnérables en termes sanitaires, l’accès à l’eau potable et à l’électricité, le logement, les routes et le chômage qui prend des proportions inquiétantes de jour en jour.

 

 

S’agissant de sa vision de développement, le Président de la République a indiqué que le temps du travail était enfin arrivé pour ceux qui croient encore que le Gabon n’avait pas changé. Il a dit que la population brandira désormais le carton rouge aux fossoyeurs du développement s’ils ne prennent pas dès à l’instant, le train de l’émergence qui rime de fort belle manière avec le changement. Ali BONGO ONDIMBA a dit et persisté que le changement s’imposait à tous et en maintenant, au risque de se retrouver à al remorque du développement. Que ceux-là nous laissent avancer ! a-t-il lancé.

 


 

Pour ce qui concerne les populations du Haut-Ogooué, le Chef de l’Etat a dit que la patience aussi avait ses limités et que ceux qui croient qu’être député c’est forcément faire partie du Gouvernement se trompent sur tous les plans. « On peut servir son pays sur un autre endroit que ministre », a-t-il martelé. Ainsi, en vue des prochaines élections législatives, le Chef de l’Etat a demandé que tout se passe dans la transparence et la tranquillité, en respectant son adversaire, qui n’est pas un ennemi.

 

Le séjour du Chef de l’Etat dans la province du Haut-Ogooué s’est poursuivi lundi avec les localités de Mounana et de Moanda.

 

La province du Haut-Ogooué, une des neuf provinces du Gabon dont le chef lieu est Franceville se situe au sud –est du pays et s’étend sur une superficie de 36547km2 et possède d’énormes potentialités à l’instar de l’Ogooué-Maritime, premier poumon économique de la nation. La province du Haut-Ogooué est l’une des plus grandes provinces du Gabon avec celle de la Ngounié dans le sud qui va constituer la 8èm étape de la tournée Républicaine du Chef de l’Etat. Sa population est estimée à 228471 habitants selon des chiffres communiqués lors de dernière élection présidentielle de 2009 remportée par Ali Bongo Ondimba.


Le Haut-Ogooué tire sa dénomination du fleuve Ogooué dont la source se situe dans le Congo voisin, pays frontalier au Gabon par le département de l'Ogooué Létili dont Boumango est le chef lieu.

Ainsi, l’Ogooué qui arrose l’ensemble du pays, part de la province du Haut-Ogooué  pour desservir le reste des régions du Gabon parmi lesquels  l’Ogooué Lolo, l’Ogooué-Ivindo, le Moyen Ogooué et l’Ogooué Maritime.

La province du Haut-Ogooué est le deuxième poumon économique du pays après celle de l’Ogooué-Maritime. Recouverte par la forêt et les plateaux, son sous-sol est riche, dense et diversifiée. La province se caractérise notamment par l’exploitation du minerai, l’or, le manganèse et l’uranium.

Le climat est de type équatorial et favorable à l’agriculture et au tourisme.

La province du Haut-Ogooué compte un peu plus de 250 villes, villages et cantons repartis sur dix départements que sont: La Djoué (Onga), Djououri-Aguilli (Bongoville), Lekoni-Lekori (Akieni), Lekoko (Bakoumba), la Lemboumbi-Leyou (Moanda), les Plateaux (Leconi), la Sébé-Brikolo (Okondja), l’Ogooué-Létili (Boumango city), la Lékabi-Léwolo (Ngouoni), et la Mpassa (Franceville).

Fondée en 1880 par l’explorateur français, Pierre Savorgnan de Brazza, Franceville est le chef lieu de la province du Haut-Ogooué. La ville abrite à elle seule plus de 100.000 habitants.

Le deuxième Président de ce pays, Omar Bongo Ondimba, est né dans cette région en 1935 à Lewaï (actuelle Bongoville), d’où est également issue son successeur, Ali Bongo Ondimba, principal initiateur des conseils des Ministres délocalisés.
 
Source:UJPDG-FRANCE