VEF Blog

Titre du blog : FORCE D'AVANT-GARDE DU PARTI DÉMOCRATIQUE GABONAIS
Auteur : UJPDG-France
Date de création : 19-10-2008
 
posté le 22-09-2011 à 10:00:43

Le Président Ali Bongo Ondimba assure la Libye du soutien du Gabon et appelle le CNT à travailler à la réconciliation et à l’unité

Le Président de la République gabonaise Ali BONGO ONDIMBA a assuré la Libye du soutien du Gabon pour sa reconstruction au cours de la réunion de haut niveau sur la Libye qui s'est tenue aujourd'hui au siège des Nations Unies, à New York, en marge de la 66ème Assemblée Générale.

 

 

Prenant la parole devant plusieurs autres Chefs d'Etat, dont les Présidents Barack Obama et Nicolas Sarkozy, le Président Ali BONGO ONDIMBA a insisté sur la nécessité comme préalable indispensable pour les Libyens de travailler à la réconciliation nationale et à l'unité pour assurer la paix, la stabilité et la reconstruction de leur pays. Il a spécialement souligné l'importance d'organisation des élections justes et transparentes et de mettre en œuvre des programmes de développement socio-économiques sur le court et le long terme pour éviter tout retour de la violence.

Il a également appelé le Conseil National de Transition (CNT), représentant légal de la Libye, à veiller au respect des droits de l'homme, notamment pour les migrants africains, estimés à plus de deux millions, qui ont été à plusieurs reprises pris à parti dans les affrontements entre Libyens.

Le Chef de l'Etat gabonais s'est enfin félicité de l’adoption de la résolution 2009 par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, auquel le Gabon a pris part en sa qualité de membre non permanent, qui instaure la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) pour accompagner la transition et la reconstruction en Libye ; et a appelé les Nations Unies et l'Union Africaine à coopérer ensemble.

Le Gabon est l'un des pays qui a joué un rôle central au niveau des négociations internationales depuis le début de la crise en Libye. Membre non permanent du Conseil de Sécurité depuis janvier 2010, le Gabon a successivement voté les résolutions 1970 sur la mise en place de sanctions contre le régime du Colonel Kadhafi et la résolution 1973 sur la zone d'exclusion aérienne.

Dès le début, le Président Ali BONGO ONDIMBA a exprimé sa préoccupation à propos des violences que subissaient la population civile libyenne tout en affirmant que les aspirations des peuples devaient être entendues par les dirigeants. Il a ainsi été l’un des premiers Chefs d’Etat à reconnaître la légitimité du CNT en accueillant une délégation du CNT à Libreville le 5 août dernier. Il par ailleurs participé à la Conférence de Paris sur la Libye le 1er septembre dernier.

Le rôle du Gabon, porté par la voix du Chef de l'Etat, a été salué à plusieurs reprises par la communauté internationale, et notamment par le Président américain Barack Obama lors de l'entretien bilatéral des deux Chefs d'Etat à Washington en juin dernier où il avait souligné « les décisions significatives et courages du Gabon » sur la crise libyenne.

 

Par son engagement, le Président Ali BONGO ONDIMBA perpétue ainsi la tradition du Gabon d’œuvrer en Afrique et dans le Monde pour la paix et la sécurité.